AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné

Aller en bas 
AuteurMessage
Nightmare

Nightmare

Messages : 105
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 21
Localisation : Inexistante

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Sam 8 Déc - 3:00

La guerre avait dors déjà commencé, les clans s'affrontaient pour le contrôle des terres et même plus, le Damné comptait bien faire savoir qui menait déjà la guerre, il avait ordonné il y a un bon moment déjà la construction de la "citadelle" un ensemble de fortification au nord de l'ancien château de l'impératrice des ténèbres.
Ténèbres n'était pas le mot a employé d'après le Damné, elle était faible, aussi corrompu que la lumière qui ne voulait que faire prospérer son peuple, elle ce trompait, le véritable mal, les véritables ténèbres ne porte en elle aucune couleur, aucune lumière.
C'est en Aurore qu'elles se sont éveillées, qu'elles se sont répandu tel une traîné de poudre, qu'elle ont enfin était reconnues.
Cet Empire des lâches ne s'avent pas ce que signifie réellement ce que sont les ténèbres sauf qu'elles irréductibles qui ont était gracier pour ce pardonner de leurs lâcheté, désormais ils obéissent pour servir, servir le mal pour l'éternité.

C'est dans le royaume du dragons que cette épidémie continue a faire des morts et de nouveaux adeptes plus particulièrement au Sud non loin de la cité de Warfang.
Il se trouvait en personne à la citadelle après avoir fait un détour à la vallée d'Avalar, il cherchait là bas un moyen d'amplifier son pouvoir sur les morts ainsi que défaire ses limites de puissances pour devenir ce que les mortels appel communément un "dieu", ou un "némésis".
Tout ce passait comme prévu jusqu’à ce qu'il rencontre une défaite, une défaite qu'il trouve amer et qu'il compte bien corriger d'ici peu de temps en faisant un nouveau ravage chez l'ennemi comme celui des Cieux concordants.

Irégore était convoqué dans ce lieu qu'il n'avait peut être jamais vu sur Aurore, la réplique exact de la forteresse d'Aurore, a vrai dire elle avait était construite bien a l'arrière du front pour que les nécromanciens puissent faire leurs expériences tranquillement.
Irégore avait échoué a prendre le lieu qui ce trouve en pleine mer, une vraie déception, une honte, il avait laissait gagner des énergumènes qui n'avait jamais combattu des morts.
Nightmare n'apprécié pas particulièrement les mortels tel que Irégore qui réfléchissent toujours trop et qui n'accomplissent pas leurs missions, quand un ordre est donné, tous devaient l'exécuté, ça les morts le savaient très bien mais les mortels... Il en avait que faire parfois...
Il était convoqué ici sur ce grand chantier sinistre, ou seuls les murs et la base de la véritable forteresse avait était érigé, le chantier avancé rapidement, il y avait beaucoup de morts qui demandait n'y pause, n'y salaire, n'y repas, en réalité... Tous les morts ne demandait rien, eux écoutés à la perfection leurs ordres.

Le damné couvert de poussière et de quelques toiles d’araignées entre les os de son "poitrail" s'était rendu en dehors de la forteresse, sur l'extrémité sud, il attendait les quelques troupes qui devait relevé certaines autres troupes sur le chantier, Irégore devait ce trouver parmis eux, il savait pertinemment comment les rapports fonctionnait ici.

Mais Irégore n'était peu être pas le seul a mater, les jeunes recrues des ténèbres qui ont une conscience quelque peu résistante sont parfois très agaçante comme le prouve ce très cher soldat de la Horde qu'il avait recollé à Avalar, lui aussi était attendu bien que lui arriverait probablement seul venant de l'ouest.
Tout les deux recevrons ce qu'ils mérites amplement, cela tombait bien Nightmare était très énervé, vraiment très énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irégore Bloodpath

Irégore Bloodpath

Messages : 48
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 21

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Lun 10 Déc - 5:54

Le retour pénible, il ne restait pas beaucoup de mon escouade d'assaut... cette saloperie de dragon violet, il était fort, puissant et maitrisait beaucoup d'éléments... Drago lu était habitué et savait comment nous combattre, avec cette tactique normalement tout aurait du fonctionner...

- POURQUOI ÇA N'A PAS FONCTIONNÉ!!! HEIN!!! POURQUOI BANDE DE CORPS BON A RIEN!

Dis-je fout de rage, envoyant ma patte gantelée de mes griffes d'acier noir défiguré encore plus le visage déjà laid d’un solda sous mes ordres, il ne restait pas grand-chose de chaire. Ils continuèrent de marcher pendant que je m'étais arrêté, il avait des ordres et ce n'était pas ma rage ou mes caprices qui allaient les arrêter. Je plantais trois de mes griffes dans mon bras pour sentir la douleur, voir mon sang sortir, couler au sol avec son odeur ferreux. Je ne voulais pas devenir comme ses tas de chaires inutiles, stupides et prise dans leur corps sans contrôle. Cette simple pensée me fit froid dans le dos, mon échec pourrait me positionner dans leur état, Nightmare pourrait décidé de me transformer, car je suis plus qu'inutile, j'ai échoué et il doit être fout de rage... Je n'ai jamais eu peur de la mort, je l'embrasse, mais penser a être mort, ne pouvant plus me contrôler, sentir des émotions et être éternellement coincé dans un corps abominable comme... Je regardais les marionnettes du damné un moment avant de continuer a les s’ouvre afin de les dépasser et me tenir droit... Eux, ceux qui ont affronté ce tas d'os et qui sont devenu ses jouets de guerres.

D'un moment je grinçai des dents une douleur revint me hanter rapidement, je l'avais oublié, à force de me mutiler, je ne sentais pas beaucoup les blessures ou je les oubliais, mais celle-ci... Je pouvais encore visionné la lame brulante de dragon traverser de son point une partie de mon armure sur le flanc... il m'a loupé le bide, mais la hanche brulait comme mille soleils.

- ARRRGGGG JE VAIS TUER CE PUTAIN DE DRAGON ROUGE! JE VAIS LUI BOUFFER LE COEUR DEVANT SON VISAGE À CE SALE BÂTARD!

Je relevai la tête pour voir la forteresse en construction, elle était asser avancer, avec des travailleur vingt quatre heures chaque jour sans besoin essentiel ça allait vite... j'allais devoir voir l'empereur dans cette forteresse énorme... Je le voyais déjà en haut d'une petite pente dans la plaine à regarder vers le bas, il m'attendait et je pouvais sentir la haine, la colère qui sortait de son âme. Je n'avais pas peur de mourir, mais j'avais peur de ce qui allait arriver après. Si ce gros tas de moelle allait tenter de me tuer, je n'allais pas me laisser faire et je tenterais de fuir cet endroit putride... Jamais je ne servirais en tant que monstre asservi...

Je montais vers la forteresse sans dire aucun mot au reste de ma pitoyable mini armé réduit à pas grand-chose. J'étais dans l'endroit ou qu'il pourrait y avoir mon baroud d'honneur, la qui pourrait signifier la fin de mon histoire. Chaque avancé était de plus en plus difficile, mes pas était lourd, la plaie cautérisée de l'arme de Drago me démangeait et me faisait mal, mais je devais passer au-dessus, je devais rester droit si je voulais rester en vie. Aucune de ses putains de nécrophile allait me changer en cadavre mouvant AUCUN!

J'étais face au mal incarné, au damné, je restais droit et le regardais de mes yeux, toujours la rage et la violence comme a mon habitude dans ceux-ci.


Dernière édition par Irégore Bloodpath le Mer 9 Jan - 4:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare

Nightmare

Messages : 105
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 21
Localisation : Inexistante

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Ven 4 Jan - 16:17

"- ARRRGGGG JE VAIS TUER CE PUTAIN DE DRAGON ROUGE! JE VAIS LUI BOUFFER LE COEUR DEVANT SON VISAGE À CE SALE BÂTARD!"

Visiblement quelqu'un était énervé, et il ne fallut pas longtemps au Damné pour comprendre de qui cette voix venait.
Il semblerait que ce dernier est rencontré un adversaire très gênant, un adversaire qu'il n'a su maîtriser cette fois, Drago est probablement l'un des élément les plus gênant dans les plans du grand nécromancien mais si seulement ce n'était que ça.
Depuis un certains moment ses deux rival joue a un jeu dangereux ensemble, une grande partie d’échec ou chaque coup est préparé et calculé a l'avance, ou chaque coup joué rapproche de plus en plus de la fin de la partie qui dure depuis bien des lunes maintenant.
Si on se représente bien la guerre en tête nous verrons les deux plus gros éléments ce faire face l'un a l'autre nous avons même l'impression que cette guerre est personnel un peu comme quand deux gamins ce battent a l'école, cette guerre n'est peut être au final que une simple dispute entraînant dans la foulé des milliers et des milliers de morts.
La citadelle du royaume du dragon n'est qu'un coup de plus sur l'échiquier de cette grande bataille.
Cette future grande forteresse sera la prison, la cage, le dernier endroit que verra le paladin de feu quand il y sera, il sera noyé par les ténèbres et son âme sera détruite mais en aucuns cas, il mourra et ça... Irégore allait bientôt le comprendre.

Voila que Irégore pointa le bout de son museau, il avait failli a sa mission et en plus il avait désobéis a un ordre direct, autant d'affront allait lui apporter la mort, c'était la fin pour lui il sera bien plus utile en marionnette que en mortel puéril.
Il laissa naître un très long silence, il fixé Irégore comme ce dernier le fixé dans les yeux, aucun mouvement, aucun son, le temps était comme figé et l’ambiance en devenait très lourde au point que les patrouilles de vivants éviter de passer dans ce secteur, l'énergie sombre du Damné empestait les lieux, l'air et l'esprit de tout ce qui pouvait se trouver autour de lui mais surtout sur Irégore ou tout le focus du Damné n'était que sur lui.

Et comme le tonnerre, le bruit sourd d'une explosion ou même d'un tremblement de terre il se mit a parler, réduisant en poussière le silence et l'ambiance pesante qui se trouvait tout autour.

Il me semble t'avoir dit de ne pas revenir si tu échoué, il n'y avait qu'un choix a faire, la victoire ou la mort et il semblerait que tu es prit une option que je t'avait pas proposé, c'est a dire la fuite...


En un espace d'un instant quatre sbires osseux vinrent ce placer sur les côtés de Irégore lui agrippant les pattes et en y mettant la force qu'ils pouvaient au point même de planter les griffes si il fallait, après cela le squelette détesté de tous s'approcha de lui au point de limite le collé et ce mit a lui "crier" dessus.

SALE RACLURE DE FOND DE LATRINES ! RAPPEL MOI TES ORDRES ! RAPPEL LES MOI FILS DE CHIEN !
TU N'AVAIT QU'UN OBJECTIF ! CETTE PUTAIN DE MERDE D'ÎLE !


Sa voix déchirait les cieux, il hurlait, il fulminait, il gueulait aussi fort qu'il pouvait pour faire exploser si il le pouvait les tympans du dragon pour que ses paroles et ses ordres rentre bien dans sa petite tête de mortel.
Le Damné se retourna dos a Irégore et annonça par la suite.

Tu sait donc ce qui t'attend, tu connait la politique des lieux a propos des choses inutiles...

Cela devait être clair pour Irégore, il devait penser qu'il allait mourir, qu'il allait être exécuter sous peu, que son âme allait être emprisonné pour une éternité de servitude sans en avoir le contrôle, une éternité a ce demander pourquoi il n'avait pas obéis, une éternité de solitude, de froid et de ténèbres...
Cependant... Irégore devrait déjà être mort a l'heure qu'il est mais pour une étrange raison il ne l'est pas mais le Damné vint lui donner la réponse à la question en se retournant et en lui mettant sa pointe perforante de sa queue sous le cou.

Cependant je t'accorde une dernière chance de te racheté, ta loyauté ta sauvé une fois, la deuxième fois cela ne passera pas... Tu aime le sang il me semble...? C'est parfait pour la mission ou je t'envoi désormais, mais je te prévient mon gros...
Dit-il en frottant légèrement l'acier de sa queue contre le cou de Irégore juste histoire de lui laisser une petite douleur lui rappelant que la prochaine fois elle sera plus grande encore.
Si tu échoue une fois de plus, je t’attacherais sur un autel avec les maîtres, I'xeth n'a pas pu faire hurler un mortel depuis un moment, je pense que lui et moi prendront du plaisir a te faire mal... Très mal... On te maintiendra en vie puis on t'amènera au Dr.Za qui te trouvera une nouvelle utilité... Du moins a ce qui restera de corps de mortel puis pour finir tu rejoindra l'armée des mort comme tout le monde.

Soudainement pour calmer la colère qui pouvait germer en Irégore les quatre sbires enfoncèrent leurs griffes dans les bras et cuisses de Irégore.

Accompli ta mission quelque peu suicidaire et... Tu torturera quelqu'un... Je fermerais même les yeux si un certain organe disparais du corps.
Alors que choisit tu Irégore..? La mort et le déshonneur dans cette grande armée ? Ou que je te paie gracieusement en viande comme tu nous la demandé en nous rejoignant...?


Sur cette dernière question, Irégore était en mauvaise posture, il devait soit choisir de partir en mission qui pourrait lui coûter la vie soit de mourir dans les heures a venir, le Damné ne plaisantait vraiment pas, il allait réellement le tuer si il refusait, mais avant... Il jouerait avec lui et son ami I'xeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irégore Bloodpath

Irégore Bloodpath

Messages : 48
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 21

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Ven 11 Jan - 0:33

Je sentais l'ambiance pesante, debout, face à l'empereur, je savais bien ce qu'il allait arriver. Un long silence, soutenu ne pouvait qu'annoncé une seule chose...  je le fixais dans les yeux,,, du moins les orbites noires de son âme, je savais ce qu'il m'attendait et je n'allais pas me laisser tuer pour servir ce cauchemar ambulant. Je sers sous ses ordres en tant que vivant, mais jamais en mort, je ne me laisserai pas transformer. D'un coup, je m'y attendais, mais je ne vu ne rien venir. Les squelettes sont venus tellement vite, leur griffe traversant ma chaire retenait mes pattes, c'est dans une position totale de soumission face au damné qui me hurla dessus.

- SALE RACLURE DE FOND DE LATRINES ! RAPPEL MOI TES ORDRES ! RAPPEL LES MOI FILS DE CHIEN ! TU N'AVAIS QU'UN OBJECTIF ! CETTE PUTAIN DE MERDE D'ÎLE !

Bon sang... sa voix m'étourdissait tellement qu'il hurlait fort. Mes tympans vibraient tellement fort que j'en oubliais l'haleine putride du damné, je me tenais toujours loin de lui, car je détestais son odeur, mais la elle ne me faisait plus effet, la peur me traversait l'esprit. Une peur grandissante qui était définitivement la depuis mon arrivé dans son armée, un jour que je ne veux jamais voir arrivé était a mes portes. Les squelettes traversaient loin leur griffe dans mes membres. Je ne bougeais pas, non par effroi, mais sachant que je pouvais m'enfuir de cette étreinte, je saignais, les griffes des morts étaient déjà assez fondues pour que je casse les pattes pour fuir...

- Tu sais donc ce qui t'attend, tu connais la politique des lieux à propos des choses inutiles...

Un moment passa pour un millier d'années, Nightmare se retourna posant sa pointe perforante sous mon cou, prêt a me perse cet organe, ce n'était pas la première fois que l'on a tenté de m'égorgé vif, j’ai encore deux cicatrices sous la mâchoire et sur le coter du cou. Bien se déplacer au moment qu'il attaquera et je pourrais prendre la surprise a mon avantage pour fuir loin d'ici...

- Cependant je t'accorde une dernière chance de te racheter, ta loyauté t’a sauvé une fois, la deuxième fois cela ne passera pas... Tu aimes le sang il me semble...? C'est parfait pour la mission ou je t'envoie désormais, mais je te préviens mon gros... Dit-il en frottant légèrement l'acier de sa queue contre le cou de Irégore juste histoire de lui laisser une petite douleur lui rappelant que la prochaine fois elle sera plus grande encore.

- Si tu échoues une fois de plus, je t’attacherais sur un autel avec les maîtres, I'xeth n'a pas pu faire hurler un mortel depuis un moment, je pense que lui et moi prendrons du plaisir a te faire mal... Très mal... On te maintiendra en vie puis on t'amènera au Dr.Za qui te trouvera une nouvelle utilité... Du moins à ce qui restera de corps de mortel puis pour finir tu rejoindras l'armée des morts comme tout le monde.

Je ne put m'empêcher de sourire quand il frotta sa pointe sur mon cou, menaçant de mort ma personne, je n'avais jamais eu peur de la mort, c'est un cycle naturel de la vie, mais ce qui m'effrayait, c'était de resté pri coincé dans mon corps  désecher sans controle sur mes actions, mais là tout changea d'un moment a un autre, la pression retomber, calmant mes instinct de survie, il grimaca a la douleur que les garde de night lui fit subir, mais les os cassèrent en lui, il ne fit aucune action agressive ou ne bougea plus pour ne pas atisé la colère de nightmare.

- Accompli ta mission quelque peu suicidaire et... Tu torturera quelqu'un... Je fermerais même les yeux si un certain organe disparais du corps. Alors que choisit tu Irégore..? La mort et le déshonneur dans cette grande armée ? Ou que je te paie gracieusement en viande comme tu nous la demandé en nous rejoignant...?

Il n'y avait pas de choix a faire, le damné le savait bien, il allait accomplir sa mission cette fois si, aucun mort ne sera la pour pourrir son plan, Cette fois ci il allait accomplir une mission solo, drago et ce violet ne les prendra pas par surprise pour lui empêcher une victoire...

- Oui mon empereur, je ne faillirai pas cette fois... Drago était là-bas avec des dragon de warfang en grand nombre... Leur chef est un dragon violet il est puissant et a quatre élément a sa disposition. Je crois aussi qu'ils nous attendais... je ne sais pas comment... quel sont les ordres de la mission?

Je ne cherchais pas une excuse, mais Plutot a donné l'information à mon empereur. J'avais pencher ma tête un peu en soumission devant le damné pour suite la relever le regardant dans les yeux, je voulais déjà savoir qui était la cible, pour trouver des infos et de savoir comment le torturé... j'allais fortement m'amusé, et je n'allais pas échouer, il ne le fallait pas.

- sans vous offensez empereur, pourquoi le premier paladin vie toujours? Ce ne serait pas une priorité de le liquider par des assassins?

Je me tus, ne voulant pas plus demander au dragon squelettique déjà qu'il était de mauvaise moelle... J'avais toujours une crainte d'avoir été trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare

Nightmare

Messages : 105
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 21
Localisation : Inexistante

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Sam 12 Jan - 6:40

"- Oui mon empereur"

Ainsi soit-il accepta cette mission quelque peu périlleuse, c'était définitivement un bon dragon, il était loyal et faisait... Du moins essayait de faire tout ce qu'on lui demandé sans poser de questions.

"-je ne faillirai pas cette fois... Drago était là-bas avec des dragon de warfang en grand nombre... Leur chef est un dragon violet il est puissant et a quatre élément a sa disposition. Je crois aussi qu'ils nous attendais... je ne sais pas comment... quel sont les ordres de la mission?"

Le Damné ce moquait de savoir si Drago était présent ou non, il ressassé encore et encore cette bataille, il était revanchard et avait beaucoup de haine en lui qui attendait de pouvoir être révélé. Pour le Damné cela était fort visible, il connaissait la haine, il s'en nourrissait constamment chaque matin, chaque midi, chaque soir et chaque nuit.
Les squelettes sortirent les griffes de Irégore, du moins ce qu'il en restaient, ce n'est pas compliqué a remplacé, l'acier peut servir de substitue et en plus c'est beaucoup plus solide et tranchant si il est bien poli et affûté, ils restèrent cependant pour le moment autour de lui, prêt à attaquer Irégore si ce dernier venait à se battre contre le Damné suite a cette entrevue...
Les ordres, oui les ordres... Le Damné allait lui les révéler mais quelque chose d'inattendu se produit alors, quelque chose qui allait faire grand bruit dans la tête de ce dragon, quelque chose qui pourrait causer ravage et tempête si l'information venait a s'ébruité.

"-sans vous offensez empereur, pourquoi le premier paladin vie toujours?"

Il tourna la tête sur le côté, son regard fuyait celui de Irégore, comme si il caché quelque chose, comme si il se sentait coupable.
Cependant malgré les apparences un regard sournois se dessiner sur les os du nécromancien, un sourire en coin et un rire silencieux fendait l'air.
Le nécromancien posa son derrière osseux sur le sol, a première vue cela allait être long, on ne s'assoit pas pour rien généralement. Il fit un signe de la patte, c'était pour ordonner a ses serviteurs de la morts de dégager d'ici et c'est ce qu'ils furent, les squelettes prirent de la distance... Beaucoup de distance...
Il ne dit rien, il resta silencieux pendant un moment, il choisissez ses mots, cela était très important pour la suite des événements.
Cette question que venait de poser Irégore était sérieuse très sérieuse, elle demandait une parfaite étude avant d'y répondre, c'est d'ailleurs une question auquel il n'avait pas forcément était préparé mais les circonstances actuelles faisait qu'il allait ce servir de cette question non plus pour informer mais comme arme de guerre.

La long silence se brisa au bouts de quelques longues minutes, les squelettes étaient loin, personne hormis Irégore ne pouvait entendre, il jeta un coup d’œil tout autour et il n'y avait personne, pas un mortel n'y un mort, il commença donc.

"Voici une bonne question Sergent... Je doit te l'avouer cette question personne ne me l'avait posé jusqu’à maintenant, je n'aurais même pas répondu d'ailleurs mais... Je pense que cela peut te servir pour ta mission, je pense même que cette question... Sera ta nouvelle mission."


Son regard aussi sombre et sournois que les ténèbres incarnés vint alors ce fixer sur Irégore.

"Tu ne trouve pas ça bizarre toi...? Que deux ennemis mortels n'arrivent donc pas à leurs fins ? Qu'un continent entier est tombé sans que lui ne reparte sans la moindre égratignure ? Moi je doit dire que c'est quand même très très louche...
Sait tu ce qu'est l'affaire du coursier mon grand ? Non...? Cela ne m'étonne pas c'est un grand secret de l'ordre paladin et devine qui est a l'origine de cette étrange affaire d'état hum...?
L'affaire est un témoignage d'un espion qui aurait vu un certain dragon rouge qui aurait procéder à une entrevue non déclaré avec le Damné.
Tu tant doute certainement, il s'agissait de Drago et de moi qui avons... Quelque peu échangés des informations...
Moi je trouve ça particulièrement étrange que Drago est encore en vie... C'est vrai qu'il devrait mourir ou me servir mais... Tu sait très bien comment je fonctionne Irégore...


Il laissa un blanc le temps qu'il réalise et qu'il enregistre dans sa petite boite crânienne les informations qu'il venait de balancer par la fenêtre, il reprit juste sur petite et dernière phrase, très symbolique, tellement symbolique qu'elle représente une façon de penser du Damné, une philosophie, un commandement de vie...
Le dragon squelettique laissant donc sortir une phrase qui a jamais restera dans la tête de Irégore:

"Ce qui ne sert pas Irégore... Je m'en débarrasse... Tu le sait aussi bien que moi..."

Un grand et long sourire diabolique apparu brutalement sur cette face osseuse, les forces obscures entourant le Damné augmentait étrangement l'ambiance environnant.
Irégore venait de découvrir quelque chose de très important, tellement important que Irégore lui même est devenu... Une bombe a retardement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irégore Bloodpath

Irégore Bloodpath

Messages : 48
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 21

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Dim 13 Jan - 6:30

Le damné réagissait bizarrement, je m'attendais à bien plus à me faire répimender, voir même à sentir une colère montante. Pourtant quand je croyais que le dragon squelette avait l'air plus sensible, son regard et son sourire prit une allure sursois. Son rire semi-perceptible était à glacer le sang. Je me posai comme mon empereur avais permis les soldats de me lâcher et de nous laisser seul.

Je ne pouvais que vouloir comprendre pourquoi le damné prenait autant son temps, lui qui était si spontané normalement... il agit comme si nous étions de vieil ami et que rien ne s'était passé. Je restais sur mes gardes bien que l'envie de fuir était devenu qu'un souvenir. Je crois l'avoir bien surpris comme si jamais il pensait que j’allais posé cette question, moi un guerrier de sang. C’était vraiment trop longue putain mon sang bouillait, une attente aussi longue me faisait royalement chier, toujours le petit engrenage tournant follement pendant l'attente absurdement longue.

- Voici une bonne question Sergent... Je dois te l'avouer cette question-personne ne me l'avait posé jusqu’à maintenant, je n'aurais même pas répondu d’ailleurs, mais... Je pense que cela peut te servir pour ta mission, je pense même que cette question... Sera ta nouvelle mission.

Mon regard croisa enfin le sien, mes yeux dans les ténèbres du damné pendant qu'il insinua que ses explications sera utiles, voir peut être même ma nouvelle mission. J'écoutais attentivement et plus il expliquait, plus les pièces se mis en place, je regardais le damné surpris de plus en plus tout faisait du sens...  Drago avait donné des informations a nightmare, mais pourquoi? comment et qu'a t'il dit? Le damné fini son explication avec la devine, voir sa philosophie...

- Ce qui ne sert pas Irégore... Je m'en débarrasse... Tu le sais aussi bien que moi...

Je regardais le nécromancien osseux, son sourire me sortit de mes pensers, un grand frisson me traversa l'âme, j'étais normalement habitué à la présence du damné, mais cette fois c'était différent. Je descendis la tête un peu plus bas que celle du damné.

- Oui empereur, ce qui est superflux n'est pas dans votre habitude de les garder, mais alors, s'il nous aide, si il est de notre coté pourquoi ruine t’il vos plans? Il pourrait bien aider a ce que cela fonctionne... à moins que vous ayez quelque chose dont il a besoin... mais pourquoi ne pas nous l'avoir dit? J'aurai pu le tuer là-bas...

Après cette réponse, je voulais savoir qui allait être celui qui succombera dans mes pattes, celui qui sera l'heureux élu de ma folie meurtrière, celui qui saignera pour mon plaisir sadique, je voulais avoir mes ordres de suite pour débuté mon trajet maintenant, mes nerfs était comme a vif, mon sang brulait de l'intérieur.

- Je suis prêt a recevoir vos ordres, je ferais la tache demander sans échouer, qui as le malsain plaisir d’être ma cible?

Suite a mes ordre je ne perdrai pas de temps, je ferai une révérance au damné avant de me diriger dans mes cartier afin de préparé le nessesaire pour mon opération...


Dernière édition par Irégore Bloodpath le Sam 26 Jan - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackswan

Blackswan

Messages : 182
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Dans les nuages

Personnage RP
Faction : Horde Des Enfers Horde Des Enfers

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Lun 14 Jan - 13:44

C'était vraiment étrange . Le monde que je voyais n'avais rien à voir avec celui que je connaissais . Pour ma part je pensais que mon âme traverserait le royaume du dragon en volant de manière rapide . Au lieu de ça je traversais un univers sombre fait d'orage et de désert . Mon aura avait repris la forme de mon corps et je marchais , je savais la direction à suivre sans trop savoir pourquoi .

Je savais où cela me menais , j'aurais dans ce cas pu tenté de fuir mais tel n'était pas mon but . Je voulais aller lui faire face , l'affronter sans peur même si il l'inspirait .

Ma marche lente me semblait rapide comme si un pas équivalait à des milliers dans le monde des vivants . J'observais les orages , j'en étais habitué et ils ne me faisaient pas peur malgré leurs violences . Le bleu terrifiant que cela produisait , je la trouvais magnifique comme une attirance toute particulière .

Pendant que j'admirais le paysage à la fois plein de beaux spectacles et de désolations , je vis une lumière briller derrière un rocher . Je m'approchais de celui-ci . La lumière m'enveloppa dans une douleur insupportable , je ne pensais pas qu'il était possible qu'une âme souffre autant . La douleur était comme je n'avais jamais connu : un peu comme une brûlure qui atteindrait le cœur et à la fois comme une lame planté en plein centre d'un de nos nombreux systèmes nerveux .

Cette douleur puissante ne fut pourtant pas longue , à peine fus je enveloppé que j'apparaissais dans une salle qui ne semblait pas complète . Reprenant le peu de conscience que j'avais perdu suite à la douleur j'observais autour de moi , c'était toujours aussi étrange à penser . Observer alors qu'on ne possède rien pour voir ni toucher et que malgré tout , on ressente encore des choses , plus que quand on vit comme si chacun de nos sens était affûté à son maximum .

La salle en construction semblait vide et sans grande intérêt , rien qui ne valait pas la peine de s'attarder dessus . En ressentant l'aura noir non loin de moi je compris que j'étais dans la demeure du Damné , c'était pour cela que la salle n'avait pas beaucoup de meubles , le Damné ne faisait pas grand feu de l'importance matériel .

Traversant la porte , je continuais ma route dans un couloir où se trouvait des morts-vivants qui étaient enchaîné à leur tâche éternelle sous les ordres du Damné . Pendant que j'avançais je repensais à ses paroles "Si tu ne veux pas que je chasse ce qu'il reste de toi..." Si j'ai pu aller à l'encontre de ce qu'il pense , pourquoi toutes ses âmes ne pouvaient-elles faire de même ? Le Damné serait-il aussi puissant que ça ? Pour contrôler une révolution entière d'âme sur plusieurs continents . Si il peut faire ça où s'arrêterait son pouvoir ?

Tant de questions et si peu de réponse . Une chose était certaine : une fois les marches présentent devant moi montées , j'aurais surement quelques unes de mes réponses .

Je posais chacune de mes pattes avec attention sur le sol , même si techniquement je n'en avais pas besoin vu qu'elles étaient immatérielles mais cela était surement dû à ma nature profonde . En avançant j'entendais des paroles .

"Je suis prêt à recevoir vos ordres , je ferais la tâche demander sans échouer , qui a le malsain plaisir d'être ma cible ?"

Il semblerait que un dragon recevait des ordres et celui-ci était bel et bien vivant . J'hésitais . Devais je monter et interrompre le Damné dans sa conversation ou bien mon respect du protocole passe par dessus ma colère envers ce monstre ?

Pesant le pour et le contre , je finis par monter les marches et attendre derrière le dragon qui était tête baissé face au Damné .

J'étais une bonne dizaine de pas derrière lui et je pouvais voir le Damné , assis comme si il avait discuté un moment avec ce dragon . En observant la scène je pouvais en déduire que ce dragon grand et vert devait être un vivant haut gradé. Cela me surprenait car j'ignorais que le Damné engageait des dragons vivants dans son armée . D'un côté cela ouvrait de nouvelles questions : pourquoi et comment les recrutait-il ?

Comme je ne savais pas où en était leur discussion je choisis de m'asseoir en attendant que le Damné est fini de ses ordres . J'en profitais pour observer la zone et étudier plus en détail le physique du Damné .


Le destin vous sera t-il favorable? Ou la foudre vous frappera t-elle?


Dernière édition par Blackswan le Jeu 17 Jan - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightmare

Nightmare

Messages : 105
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 21
Localisation : Inexistante

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   Mar 15 Jan - 18:44

Visiblement il avait tout compris, heureusement pour ses oreilles, le nécromancien n'aimait pas trop se répéter surtout après de tels aveux.

- Oui empereur, ce qui est superflux n'est pas dans votre habitude de les garder, mais alors, s'il nous aide, si il est de notre coté pourquoi ruine t’il vos plans? Il pourrait bien aider a ce que cela fonctionne... à moins que vous ayez quelque chose dont il a besoin... mais pourquoi ne pas nous l'avoir dit? J'aurai pu le tuer là-bas...


Il y avait du vrai comme du faux dans ce qu'il venait de dire, mais une seule phrase composés de seulement quelques mot firent sourire le Damné quand ce dernier les prononça, des morts qui faisaient écho dans son esprit, ces mots étaient:

"à moins que vous ayez quelque chose dont il a besoin"

Il laissa Irégore sans réponse a cette question il n'avait pas besoin d'en savoir plus, en réalité il en savait déjà suffisamment, ajouté trop de poudre a une bombe et elle prendra de la place et si elle prend trop de place elle sera trop visible.
Sa nouvelle bombe devait en savoir le minimum pour frapper fort, pas besoin d'une bombe qui détruit tout, juste une petite bombe a un endroit bien précis provoquera un impact psychologique assez important.

- Je suis prêt a recevoir vos ordres, je ferais la tache demander sans échouer, qui as le malsain plaisir d’être ma cible?

Il fit un sourire sournois à nouveau en entendant ces mots là, il avait tout de même le culot de poser la question alors que tout était très clair, la cible avait un nom et se trouvait à un certains endroit.
Le Damné ce mit alors a le regarder d'un regard froid avec un sourire à peine dissimulé, même le plus incapable et le plus idiot sur cette planète pouvait lire l'expression que portait son visage.
Il lui répondit peu de temps après d'un ton interrogateur:

"A ton avis... Je me demande d'ailleurs pourquoi tu me pose encore la question... N'était-ce donc pas assez explicite sergent...?"

Nightmare sentit une présence fantomatique bien plus proche que toutes les autres, quelqu'un, quelque chose, une âme avait pénétré son cercle privé, ce pourquoi il allât murmurer quelques phrase a côté de Irégore en ce collant limite a lui, puis ensuite il s'éloigna de lui en lui souhaitant un bon courage.

Il approcha d'une entité qu'il avait déjà croisé il y a peu, une entité qui avait autre fois un corps encore fonctionnel, quelle perte de temps et de moyens cet accord qu'il avait passé, il aurait du mettre la dose suffisante pour lui faire oublier tout ses détails au risque de perdre toute information utile chez ses petits copains de la Horde des enfers.
Cette Cynder avait au moins le bénéfice d'être très renseignée, il y avait beaucoup de documents utiles au château, des cartes, des livres, des rapports... Assez de chose pour ce faire une idée globale des gens qu'ils pouvaient êtres, Cette fameuse dragonne qu'il avait rencontré peu de temps après la capture du château... Elle devait être avec eux si il se souvient de ces dires mais peut être que ce très cher associé pourra en révéler plus a son nouveau maître ?
Mais avant il y avait un dernier détail a régler...

Il s'approcha suffisamment de son nouveau gentil soldat et d'une patte il aspira en lui cette âme perdue, il n'avait même pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'il fut aspiré rapidement et brutalement dans une dimension de ténèbres ou des milliers d'âmes criées à l'aide, un lieu à la fois si sombre et si bruyant.
Les morts aussi pouvaient souffrirent dans une dimension pareil, ils étaient étirés, écrasé, broyé et remodelé sans arrêt afin d'en faire de parfait soldat mais cette dernière âme profitera d'un court temps de torture contrairement a d'autres qui reste là depuis quelques années, faute au marché de l'ossement.
Après sa petite opération le Damné allât dans la forteresse auprès de ses fidèles nécromanciens voir si il ne pouvait pas confectionner une enveloppe charnel pour lui donné une utilité.
Quand il arrivera au campement provisoire un corps était terminé et allait pouvoir accueillir un futur hôte, sauf que têtu le Damné ne prit pas en considération les dires de ses nécromanciens qui demandaient un peu de temps, il sortit l'âme de sa dimension de poche et la plongea dans ce corps qui était en pleine construction visiblement.
La chirurgie sans dormir faisait mal c'était un fait et malheureusement pour Blackswan, il allait devoir subir les douleurs des forces noires qui construisaient le corps.

Le seigneur noir attendait que les dernier morceau soit assemblé pour entendre l'âme s'exprimé dans sa nouvelle enveloppe charnel...

Note: Ce post pourra peut être changer de contenu mais la forme restera la même, c'est juste que actuellement n'ayant jamais décrit une telle opération tout me et vous semblera confus. Voila tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Épidémie du Damné [PV: Irégore/Blackswan] Citadelle du Damné
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elric - Scénario Second : "Le Peuple Damné" (1)
» Épidémie à Tours
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Les damnés de la 13eme marque
» Choléra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: Chantier de la Citadelle-
Sauter vers: