AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Drago

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 22
Localisation : Warfang

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Mar 9 Oct - 0:08

Le ciel était dégagé et il faisait très clair, il y avait très peu de nuage a l'horizon, rien pouvait prédir qu'un désastre allait arrivé aujourd'hui mais bien tout le contraire, c'est en ses temps troublés pleins incertitude qu'il était important de garder la tête haute et de prier pour que le meilleur arrive.
La guerre n'a jamais apporté bonheur, surtout sur Aurore lors des quelques dernières années, maintenant elle s'offrait au royaume du dragon ou du moins une partie, le continent venait de traversé une mini apocalypse qu'un autre déluge s’abattait encore sur lui menaçant tout être vivant quelque soit la couleur ou l'origine.
C'est en ces moments que les plus braves d'entres nous partent au front tandis que les moins forts restent a l'arrière pour soutenir ceux qui luttes pour restaurer la liberté, tout le monde est concerné ou qu'il soit par la guerre, que ce soit dans un champ, dans une armurerie, dans un presbytère ou même dans une auberge.
C'est aujourd'hui, après l’invasion du Damné et sa prise de position dans les anciennes forteresses que contrôlait Cynder, la maîtresse des ombres, que les paladins décidèrent d'agir enfin, après des délibérations pacifiques et brutes, l'ordre réussi enfin a faire embarquer une avant garde pour le royaume du dragon afin de soutenir les oppressés d'une guerre qui dure maintenant depuis des années.

Commandé par la sentinelle en personne, ils tacherons de protéger aux périls de leurs vies si il le faut les opprimées de Warfang et des camps annexes comme celui de l'Empire des ténèbres.
La compagnie ce déplaçait grâce a trois cannonières (dessin) paladin, nul doute que ces engins de transports assez imposants attirerons l’œil des Warfangiens qui n'ont jamais vu d'engin volants.
Les trois canonnière étaient hautes dans le ciel et arrivées vers le terrain qui se situé a l'ouest de Warfang, elles approchaient par le nord ouest, les trois machines se trouvaient à au moins 170 mètres d'altitude mais elles n'étaient pas toutes proches de Warfang, elle descendait progressivement vers le sol, vers le terrain qui pour l'équipage ce situait en azimut 210, les machines volait en formation V, l'une en avant et les autres écarté l'une de l'autre derrière.

Pour Warfang ces engins non identifiés pouvait semblait menaçant mais ils étaient particulièrement lents dans leurs mouvements, rien qui montrer une quelconque agressivité, plus les cannonières approchaient de la ville en réduisant leurs allure et leur hauteur, plus elle laissait apparaître les symboles dragiens sur leurs flancs, certains gardes se souviendrons dès lors du symbole, sur Drago ou ses frères qui avait déjà était aperçu a plusieurs reprises dans la ville, sur le champ de bataille de la forge au munitions ou encore par le drapeau qu'ils avaient hisser sur le haut de la grange qui leur servait de base dans la ville.

Les engins entamèrent leurs approches finale et firent sortir leurs petits trains atterrissage en fer, Lentement elles ce posèrent tous de la même façon, l'avant pointé vers la mer qui était beaucoup plus loin.
Les machines s'étaient posé à 200 mètres de la ville histoire de ne pas trop gêner la population locale.
De façon désordonnés les soutes arrières s'ouvraient grâce a des dragons qui faisait travailler une manivelle dans chacun des transports, le système était un mécanisme était similaire a celui retrouvé dans les château avec la porte au dessus d'une rivière d'eau ou un fossé.


C'est ainsi que les paladins descendirent les uns après les autres des canonnières, certains n'avaient pas les mêmes armures, il y en avait des légères voir quasi pas, certains était en armure moyenne et d'autres en armure lourde comme Drago, leurs équipements variés aussi, certains avec des fléaux d'autre des lances ou des hallebardes, chacun avait sa forme de combat et son armement.

Nôtre dragon rouge ce démarquait des autres et s'éloignait des autres en les regardant a une vingtaine de mètres, il avait déjà informer ses dragons des tâches qu'ils allaient a faire et la première était de déchargé le matériel embarqué pour lever un camp paladin ici à l'ouest de Warfang, un camp paladin.
Drago lui attendait les Warfangiens, avec une telle approche il était catégoriquement impossible que l'élite de Warfang n'est pas vu ou entendu parlé de ses engins, qu'il s'agisse des gardiens, de Spyro ou même de son ami Aedoth.
Il croisa ses pattes et regarda ses dragons a l'actions décharger ensemble le matériel.
Son frère Ruby le rejoint peu de temps après pour qu'il lui face part des anomalies probable qui aurait pu subvenir en vol dans l'un des engins, la canonnière deux avait bien morflé sur sa proue à la forêt d'été.

Ruby : Bon bon bon... ça c'est pas trop mal passé mais il faudra quand même bien la retaper quand on la ramènera, d'ailleurs il doit y avoir un problème au niveau des commandes car sa craque un peu... Tu voit d'ou sa pourrait venir ou pas ?
Drago : J'en est aucune idée la Ruby, c'est pas trop ma priorité actuellement, les Warfangiens vont arrivé bientôt assure toi que tout ce passe bien jusqu’à là pour le déchargement.
Ruby : Tu sait... A propos de ces responsabilités de second paladin...
Drago : Moi et Hydra avons jugé que tu en était parfaitement capable alors ne te remet pas en cause s'il te plaît.
Ruby : Ouais mais tu comprend ça fait beaucoup d'un coup... J'ai jamais était réellement préparé a ça...
Drago : Ne tant fait pas tu t'y fera bien assez rapidement, c'est comme la conception sauf que là c'est des dragons que tu conçois et cordonnes, pas des pignons et des sangles.
Ruby : Si tu le dit Drago... Bon... Allons-y dans ce cas.


C'est alors que son frère repartit avec les autres pour coordonnées le déchargement, car oui, lorsque Drago a hérité du stade sentinelle, les paladins qui était en dessous de lui ont aussi monté, a savoir Hydra et Ruby, ils ont désormais tout les deux les responsabilités des dirigeant de l'ordre, en soit quand on y réfléchit bien... Drago ne dirige normalement plus l'ordre paladin mais ça ne ce fait pas comme ça, les paladins gardent toujours leur loyauté même envers quelqu'un qui n'est plus leur chef.

Le dragon rouge ce tourna en direction de Warfang et regarda pendant un bref instant le soleil qui d'ici quelques heures laissera apparaître son aurore orangée pour laisser place ensuite a la pénombre.


Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall
Second de l'Alliance
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 22

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Dim 14 Oct - 19:07







Front Commun



— Monseigneur et Second Thunderwall, des entités volantes ont été identifiées…
— Non loin du front ouest de Warfang, je le sais, merci.
 
Tandis qu’il répondait à un garde inquiet qui devait sûrement avoir vu ces engins voler non loin de la ville depuis la place devant le temple, Aedoth enfilait une des capes qu’il avait accroché non loin de son bureau. Cette cape bleue drapée d’or était un peu spéciale puisqu’elle possédait des manches assez courtes rattachées à la partie dorsale. De ce fait, le Second dut passer d’abord une patte antérieure, puis l’autre pour pouvoir porter idéalement le vêtement. Il s’agissait d’un habit que les nobles privilégiaient pour les froids jours d’hivers, les voyages assez long en territoire polaires, ou, plus rarement, pour des cérémonies, car c’était une belle tradition de la noblesse que d’habiller le plus possible le corps lors d’évènements importants. Ce jour était très important pour le Second, car l’arrivée de tels machines non loin des portes de la cité annonçaient un changement, mauvais ou non.
 
Le Second avait déjà son opinion sur la manière dont s’était terminée l’opération Valkyrie, mais bien entendu, il ne préférait prendre aucuns risques.
 
— Allumez le premier fanal. Il faut que les gardes aillent aux remparts et restent sur leur garde. Trouvez le chef de la Garde et de l’Armée. Ils sauront comment disposer leurs unités. Je ne veux aucune attaque tant que ce ne seront pas eux qui auront choisi d’attaquer en premier. Les civils doivent rester dans la cité. Pouvez-vous transmettre ces ordres au plus d’unités tout en vous dirigeant vers les remparts ouest ?
— Je le peux monseigneur !
— Alors volez, et prestement.
 
D’autres rapports d’éclaireurs en dehors de Warfang avaient identifié le symbole qu’utilisaient les paladins. Toutefois, cela n’annonçait pas forcément un signe d’alliés. Il y avait toujours une chance que Drago n’ait pas réussi à prendre le contrôle du Conseil, voire pire… Si son opération se relevait être un échec, il n’était pas improbable que le Conseil décide d’envoyer des paladins pour attaquer la cité. Bien sûr, la manière la plus efficace d’agir pour attaquer Warfang n’aurait certainement pas été de se poser si près de Warfang, mais peut-être était-ce un piège. Aedoth devait s’assurer de tout avant d’accueillir à bras ouverts ceux qui se trouvaient dans ces machines.
 
Ces inventions dotées de la capacité de voler étaient encore plus impressionnantes à voir en vrai. Il ne fallait pas oublier que le Second, avant d’être Second, était un inventeur, et dédiait beaucoup de son temps à créer des concepts d’inventions pouvant améliorer la vie d’un individu sur tous les plans. Ces choses étaient des merveilles, et la civilisation de Drago parvenait à produire des engins volants de cette envergure ? Clairement, Aedoth aimerait se procurer les plans de cette beauté, mais hélas, ce n’était pas la priorité. Peut-être que ces engins étaient là pour les détruire.
 
Il ne lui fallut point beaucoup de temps pour se rendre jusqu’aux remparts : en utilisant sa foudre pour améliorer la force de ses muscles, se fut assez simple, d’autant plus que le dragon était déjà rapide de base, avec sa carrure légère et sa facilité à se laisser transporter par les courants. Sa fourrure virevoltait en tous sens tandis qu’il observait depuis les airs comment la situation avait évoluée.
 
De ce qu’il pouvait voir, les machines s’étaient posées. Il avait du mal à identifier des armements sur ces choses. En tout cas, ils étaient positionnés de sorte à faire face à la mer. Cela était un signe précurseur de paix, ce qui encourageait fortement le Second. Ce dernier se posa sur les remparts et observa. Il pouvait discerner les silhouettes, et ils semblaient décharger du matériel. Non, ce n’était définitivement pas une attaque : s’ils souhaitaient établir un camp de base pour attaquer, ils l’auraient fait bien plus loin. Ces machines étaient alors des machines de paix, et non de guerre. Aedoth sourit légèrement, se retourna et hurla depuis les remparts.
 
— Je veux une dizaine de gardes qui me suivent, en rang, deux par deux !
 
Et lorsqu’il passa la porte ouest de la ville, les dragons s’exécutèrent, formant deux colonnes qui marchaient derrière le Second. L’un d’eux portait l’étendard aux couleurs de Warfang pour proclamer une arrivée officielle. Plus le contingent s’approchait des engins, et plus on pouvait identifier chacun des dragons. Tous portaient des armures, certaines plus lourdes et somptueuses que d’autres.
 
« Voici donc la glorieuse armée paladin », se dit Aedoth en examinant chacun des dragons qui entrait ou sortait des machines avec une ou plusieurs caisses. Ces présences apportaient du baume au cœur du Second. Il ne savait pas si c’était une aura qu’ils dégageaient ou parce que la situation dans laquelle le continent se trouvait était mauvaise, mais cette arrivée lui semblait lumineuse. Des envoyés du ciel…
 
Il ne lui fut pas difficile de trouver Drago. Ce dernier se démarquait des autres car il était plus avancé, regardant en direction de la cité, et à vrai dire, il devait sûrement regarder la colonne de garde guidé par le Second de Warfang arriver. Il se positionna à 10 mètres du paladin rouge avec un sourire ravi dessiné sur son visage. Les gardes derrière lui restaient droits et essayaient de ne pas montrer leur surprise, car surpris, ils l’étaient : ce n’était pas tous les jours que l’on voyait d’autres dragons en armure débarquer dans des engins volants.
 
Aedoth était heureux. Il était heureux de se trouver à nouveau devant le paladin. Il avait tellement envisagé de nombreux scénarios ou plus jamais il ne reverrait plus Drago que cela le rendit plus anxieux que de coutume. Heureusement, il avait trouvé brièvement la compagnie de la jeune Akyria qu’il était prêt à guider. Mais le Second n’était pas heureux de voir Drago parce qu’il signifiait plus d’aide contre le Damné. Cela allait bien plus loin que ça. S’il avait été élevé autrement, sûrement aurait-il songé à bondir sur le paladin, l’enlacer, mais il était une toute autre personne. Il fit une révérence très basse et se tint droit devant le paladin, lui montrant tout le respect que le grade pouvait lui imposer, et que l’étiquette demandait aussi.
 
— Paladin. C’est avec une joie ostentatoire que je me permets de vous souhaiter à vous et à tout votre groupe la bienvenue sur les terres saintes de Warfang, maison de l’Alliance du Sacré.
 
Il laissa son introduction en suspens, attendant les retours du paladin. Le cœur d’Aeoth battait fort. Ce moment-ci, il s’en souviendrait sûrement pour le reste de sa vie.
 


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akyria

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 22
Localisation : En cours

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Lun 15 Oct - 11:52

"Aaaahhhh !!!" Me réveillant en sursaut, je regardais autour de moi. Ruelle sombre et humide, bric-à-vrac récolté à travers tout Warfang, écailles noires sur mon corps, personne aux alentours et un cœur battant la chamade. Je posais une patte sur ma poitrine, fermant les yeux, tachant de me rassurer. Ce n'était qu'un cauchemar, rien de plus qu'un cauchemar. Le même cauchemar depuis plusieurs jours, depuis ma discussion avec Liga. Une terre désolée, recouvert de cadavres de dragons à moitié pourri et au centre, triomphant, un squelette monstrueux. Je secouais la tête. J'étais ridicule. Tout cela était le fruit de mon imagination. Tout cela était une tentative de mon esprit de faire un effet de catharsis pour me faire supporter le fait que nous étions en guerre, qu'il y aurait forcément des morts et potentiellement un monstre apte à les contrôler. Non... je ne devais pas croire à ces rumeurs, ce n'était que des rumeurs, une fable, comme les sirènes. Les fables étaient courantes dans le domaine commercial. Bien souvent, elles servaient à effrayer les rivaux pour qu'ils n'empiètent pas sur un territoire marchand déjà établi. Je me devais de me débarrasser de cette peur. Mais comment ? Aucun marchand ne me dirait la vérité si c'était effectivement une fable préventive. Je doutais que les soldats n'en sachent davantage. Le Royaume de Cynder était bien trop éloigné pour que je fasse l'aller-retour et être à temps à mon rendez-vous avec Aedoth le lendemain. Et par ailleurs, je ne pouvais prendre le risque de tomber museau à museau avec mes anciens compagnons. J'étais bien loin d'être prête à cela.

Un éclair me traversait l'esprit ! Aedoth ! Avec un poste comme le sien, il devait bien savoir la réalité du conflit. Et même si il ignorait la réalité des choses, il saurait trouver les mots pour m'aider à rationaliser. Toute la difficulté revenait à le trouver. Pour faciliter les choses, nous nous étions donné rendez-vous au même endroit qu'à notre première discussion. Mais il y avait peu de chance qu'il y soit actuellement. Tant pis. Il ne me restait qu'à le chercher aux hasards des rues et de gueule à oreilles. Peut-être que quelqu'un saurait où le trouver, en espérant qu'il ne soit pas dans un bâtiment important auquel je n'aurais pas accès. Me levant enfin, faisant comme je pouvais ma toilette, m'enroba de mes belles écailles blanches et prenant ma besace qui ne me quittait jamais, je me mis en quête de mon mentor, questionnant les dragons autour de moi. Hélas, aucune information sur le Second.

Un bruit assourdissant, bien que lointain, attirait soudainement l'attention de tous les dragons alentours, moi y compris. Curieuse d'en connaître l'origine, je prenais mon envol pour me poser sur le toit d'un commerce, orientant mon regard vers l'horizon. Bien loin, d'étranges véhicules, tout de métal fait, volaient en formation serrée. En dessous de moi, de nombreux murmures commençaient à s'élever, se demandant ce que cela pouvait bien signifier. Personne ne semblait connaître la nature de ces étranges engins, leur origine ou leur fonctionnant. Pour ma part, ma curiosité était piquée au vif et je m'apprêtais à m'envoler quand quelque chose attirait instantanément mon regard : un dragon d'un jaune or volant en direction des étranges machines qui avaient eu le temps de se poser pendant que je les avais observées. Il n'y avait aucun doute possible sur l'identité d'un tel dragon. Aussi pris-je à mon tour mon envol à sa suite. J'étais bien lente comparée à lui. Mais cela me laissait le temps de réfléchir. Devais-je me présenter directement à lui ? Ou garder mes distances ? Il risquerait de prendre ma présence pour un affront. Mais j'étais aussi extrêmement curieuse et je voulais comprendre ce qui se passait. La connaissance est une force. A conditions qu'elle soit mise en pratique correctement. Et je ne connaissais guère de dragons plus à même de m'enseigner la bonne manière d'appliquer un savoir. Aussi pris-je la décision, aussi risquée soit-elle et synonyme de réprimandes, d'aller directement auprès de lui.

Alors que j'approchais, je commençais à percevoir les détails du lieu. Les engins volants étaient tous au sol, des dragons s'affairaient à les décharger et monter un camp et mon mentor, suivi de deux colonnes ordonnées, semblait discuter avec un dragon d'un rouge flamboyant. Absorbée que j'étais dans mon observation que je gérais mal mon atterrissage. Mes pattes touchaient le sol et je tombais face à terre, patte arrière en l'air. Comme entrée fracassante, j'étais au point, comme entrée cérémonieuse, sans doute aurais-je été recalée à tout concours de grâce aérienne. Bien qu’embarrassée, je me redressais rapidement et faisais une révérence, n'osant pas me redresser. "Sire Aedoth, c'est un réel plaisir de vous revoir. Je m'excuse de cette arrivée impromptue, je sais que nous ne devions nous voir que le lendemain, mais vous voyant vous diriger ici, j'ai pensé avoir une occasion d'apprendre de vous, sire."

Je me montrais peut-être trop polie. Mais je ne voulais surtout pas qu'il prenne ma présence comme un mal. Je voulais vraiment apprendre de lui et de ce contexte qui semblait exceptionnel. Attendant une réponse de mon supérieur, j'observais en coin le dragon rouge. Il n'était pas avec les autres dragons, à décharger. On était même plutôt loin des machines volantes. J'en déduisais qu'il était probablement le responsable des lieux. J'aurai bien pris la peine de le saluer correctement également mais je me disais qu'il était peut-être plus convenable d'attendre que Aedoth m'intronise. J'avais pris suffisament d'initiatives pour le moment.



Accès à la fiche :
http://spyrolair.forumactif.com/t763-akyria-l-orpheline-noire-a-l-ame-blanche#6053

Apparence blanche d'akyria
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 22
Localisation : Warfang

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Lun 15 Oct - 18:52

Ils arrivaient, Drago s'attendait déjà à la venu d'un groupe armé ou plutôt une escorte car en aucun cas le second ne venait pour ce battre mais plutôt s'assurer une protection privée bien que... Il aurait pu venir sans, rien-aurait réellement changé car les royaumes n'était pas en guerre, il venait probablement escorté car peut être n'était-il pas sûr que c'était lui ce qui était fort probable, quoi qu'il en soit le dragon rouge ne fut pas gêné par la présence militaire de ses ami Warfangiens.
Le noble arriva devant lui a une dizaine de mètres que Drago prit initiative de réduire cela ne servait à rien de ce parler d'aussi loin, il approcha de son ami qui fit une simple révérence, Drago répondit immédiatement avec son plaquage de patte sur le torse.

— Paladin. C’est avec une joie ostentatoire que je me permets de vous souhaiter à vous et à tout votre groupe la bienvenue sur les terres saintes de Warfang, maison de l’Alliance du Sacré

Sans perdre plus de temps le dragon répondit a son interlocuteur immédiatement.

"Merci beaucoup second, votre attention nous va droit au cœur, nous vous souhaitons également la bienvenue au sein de ce nouvel avant-poste militaire paladin."


D'un ton assez humoristique suivit d'un sourire en coin qui n'était clairement pas masqué le dragon rouge rajouta:

"Nous savons pertinemment que nous sommes entrain de violer vôtre territoire en construisant un campement ici mais il n'y aura pas de meilleur lieux pour une plus étroite coopération militaire.
Moi et mes frères voyons ici le début de ce qui sera une grande croisade dans les ténèbres les plus obscurs, qui que ce soit, paysan voisins, impériaux, Warfangiens, Dragiens, étrangers diverses, auront le droit de venir participer à cette ascension ou même ce protéger de ce maléfice.
Il est venu l'heure pour le peuple de cristal d'amener sa lumière à la votre."


Ruby arriva ensuite en courant et se plaça a côté de Drago pour saluer aussi ses alliées en plaquant également sa patte sur son torse, forme de respect universelle des paladins de l'ordre, c'était bien l'une des première que l'on apprenait a l'ordre, la courtoisie, bien que certains l'oublis assez rapidement ou ce contente du strict minimum privilégiant un dialogue rapide et bourré d'information utiles qu'un dialogue long chiant et ennuyeux et ou il faudrait encore trouver les informations parfois dissimulés entre les mots.

"Mes respects Warfangiens ! Je me présente a vous, je suis le second paladin de l'ordre j'espère que ensemble nous pourrons venir a bout de ce fléau et réinstauré la paix!"

Le dragon marron/orangé donna une information peut être de trop au second de l'alliance, il n'avait pas vraiment besoin de le savoir, en se présentant en tant que second il fit savoir que Hydra ne l'était plus et qu'il avait probablement était promu en tant que premier paladin, cette information apportera a Aedoth la preuve de sa réussite mais aussi l'information qu'il n'était plus paladin mais bien plus encore.

Cependant un événement tout a fait étrange et peu conventionnel ce produit alors, contre toute attente une jeune dragonne blanche s'écrasa proche d'eux, quelqu'un avait laissé son enfant voguer sur un terrain militaire ? Enfin les Warfangiens ne le savait peut être pas encore mais tout de même, un enfant...?
Elle fit mine de ce redressé pour saluer alors que pour Drago qui avait tout vu, il était évidant que c'était un parfait "atterrissage forcé" comme on dit dans e jargon, lui aussi c'était beaucoup de fois crasher et cela arrive encore parfois, son corps constamment entrain d'évoluer il est parfois surprit, surtout quand ce genre d'incident ce déroule dans un lieux peu adapté pour un atterrissage de cette manière bien qu'il ne soit pas voulu..

"Sire Aedoth, c'est un réel plaisir de vous revoir. Je m'excuse de cette arrivée impromptue, je sais que nous ne devions nous voir que le lendemain, mais vous voyant vous diriger ici, j'ai pensé avoir une occasion d'apprendre de vous, sire."

Ainsi soit-il elle connaissait Aedoth, il est vrai qu'il incarne une puissante force de Warfang mais il n'était pas aussi célèbre que le dirigeant lui même, le dragon violet, Spyro.
Elle avait quand même du culot pour ce présenter ici et de cette manière, cela dérangea un peu Drago sur le coup pas habitué aux enfants dans les grands discours politiques et militaire mais si le second ne voit aucun inconvénient a ce qu'elle reste, elle restera car Drago et ses dragons en soit n'était pas chez lui... Ou du moins... Ce n'était plus chez lui.


Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall
Second de l'Alliance
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 22

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Lun 15 Oct - 20:31







Front Commun



Le paladin rouge vêtu de sa robuste armure ne tarda point à répondre, en profitant également pour réduire la distance qui les séparait : certains soldats restaient sur le qui-vive. Cela était compréhensible : tous n’avaient pas vu ni même entendu parler du paladin. C’était curieux, compte tenu que le Second avait tout fait pour le signaler à travers toute la Garde et toute l’armée. Pourtant, cela restait plausible. Il garda son sourire face à Drago tandis que ce dernier faisait un petit discours. Certes, il y avait des lois précises pour avoir le droit d’ériger des bâtiments. Et bien sûr, il était bien plus compliqué d’acquérir une parcelle de terrain aux alentours de la cité en étant étranger à la cité : il y avait surtout des grandes fermes et plantations, tenus par des propriétaire plus ou moins riches. Mais, et cette instance, Aedoth était prêt à faire une exception ; cela valait de soi. Le Second se demandait tout de même pourquoi ils n’établissaient pas un camp de base à l’intérieur de Warfang. Sûrement cherchait-il à voir plus avant, qui sait.

 
— Gardes et soldats, entama le Second en se tournant vers eux, aidez les paladins à tout décharger.
 
Aucun n’hésita et le groupe se mit à l’œuvre, s’éparpillant pour demander à chaque dragon qui avait besoin d’aide, et pour quelle tâche, plus particulièrement. Pendant ce temps, l’un des frères de Drago se présenta en tant que Second de l’ordre paladin. Aedoth se contenta d’une révérence et d’un salut. Il ne put guère apporter bien plus à ses gestes puisqu’il ne tarda pas à entendre un choc sourd retentir non loin de lui. Il sentit même de la terre gicler sur une de ses pattes et sur sa cape. Il regarda la tâche laissée. Une grande frustration monta en lui, car ce vêtement coûtait cher et il venait de le salir… Il n’avait même pas duré une heure.
 
Son regarde se rabattit rapidement sur la masse qui se tenait allongé par terre et se releva dans une hâte maladroite. Elle fit une révérence légère. Aedoth n’eut pas besoin de survoler longtemps ce corps blanc pour comprendre de qui il s’agissait, et intérieurement, cela le fit un peu désespérer. De tous les moments et endroits pour apparaître, Akyria avait choisi de le faire maintenant. Cela irritait clairement le Second qui montra des yeux sévères à sa prochaine protégée. Elle devait se discipliner un peu… Et travailler aussi ses atterrissages. Elle avait choisie délibérément de le suivre, même si l’affaire qui le menait ici était très importante et ne nécessitait pas la présence intrusive d’une enfant. Certes elle cherchait à apprendre, mais cette situation était inconfortable, autant pour elle que pour lui. Aedoth vérifia qu’aucun regard des autres gardes n’était tourné vers eux. Cet incident serait rapporté à la cité si quelqu’un l’avait vu.
 
— Le savoir est une vertu indispensable, il est vrai, Alyria. Toutefois, mieux vaudrait m’avertir de votre venue au préalable plutôt que de me parvenir jusqu’ici dans un tel chahut, d’autant plus que vos yeux vous ont permis de remarquer que cette entrevue était importante, et pas nécessairement de votre ressort. En procédant de la sorte, vous ne paraissez pour rien de plus qu’une intruse à une réunion entre deux clans. Je suis certain que vous comprenez mes mots, si durs soient-ils.
 
Le dragon de foudre remua lentement de la tête en signe de désapprobation, pour appuyer ses paroles face aux actions de la jeune blanche. Il soupira et dit d’un ton las.
 
— Mais soit, je ne vais pas vous congédier. Du moins, pas tout de suite. Vous pouvez rester, mais tâcher d’être discrète. Ne parlez et ne répondez que si on vous le demande. Avez-vous compris ?
 
Suite à cela, il se tourna de nouveau vers Drago et fit une nouvelle révérence.
 
— Je m’excuse pour le comportement de cette jeune dragonne. Son arrivée me permet tout de même de vous la présenter. Elle se nomme Akyria. Elle est ma protégée.
 
Il ne s’attarda pas bien plus sur le cas d’Akyria. Il ne ressentait pas le besoin de développer quoi que ce soit : si Drago avait des questions, il demanderait à lui ou la dragonne. Cette dernière posait quand même un léger problème : il ne pouvait pas parler librement de tous les sujets avec Drago devant elle. Il serait obligé de la congédier tôt ou tard. Ce n’était pas bien grave, mais simplement embêtant.
 
— Paladin, reprit-il, si je vois les dragons de votre ordre ici, j’imagine que votre opération a réussi. J’espère que le Conseil ne vous a posé aucuns problèmes et qu’il n’y aura pas de séquelles. Qu’avez-vous exactement gagner là-bas ? Pas que des titres plus glorieux, j’ose espérer.
 
Il sourit et attendit la réponse du paladin. Il ne voulait pas trop en dire plus pour l’instant, car les informations que lui donnerait Drago lui permettraient de réfléchir davantage et de creuser peut-être d’autres sujets avant d’entamer des discussions peut-être plus primordiales.
 


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akyria

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 22
Localisation : En cours

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Mar 16 Oct - 11:03

Aîe Aîe Aîe... J'avais gaffé, et pas qu'un petit peu. Aedoth n'avait même pas encore ouvert le museau que je savais que ça allait mal se passer pour moi. Irrité, en colère, inquiet ? Sûrement un peu de tout à la fois et c'était ce mélange émotionnel qui n'annonçait rien de bon pour notre relation. Peut-être avais-je franchi la ligne rouge... avant même d'être officiellement à son service. J'attendais que tombe la foudre de colère et elle ne tardait guère, le ton dur et sévère.

— Le savoir est une vertu indispensable, il est vrai, Alyria. Toutefois, mieux vaudrait m’avertir de votre venue au préalable plutôt que de me parvenir jusqu’ici dans un tel chahut, d’autant plus que vos yeux vous ont permis de remarquer que cette entrevue était importante, et pas nécessairement de votre ressort. En procédant de la sorte, vous ne paraissez pour rien de plus qu’une intruse à une réunion entre deux clans. Je suis certain que vous comprenez mes mots, si durs soient-ils.

Que pouvais-je bien répondre face à cela ? Rien de ce qu'il disait n'était dénué de vérité et de pertinence. Dans ma fougue, j'ai agi précipitamment, sans prendre en compte le contexte particulier ni les besoins et attentes de mon mentor. Je tentais néanmoins une réponse.

"J'aurai bien souhaité vous avertir Sire, mais je n'avais aucun moyen de le faire." commençais-je avant de m'interrompre. Non, j'avais déjà gaffé en venant ici sans aucune indication. Pour une fois, je devais arrêter de vouloir le dessus d'une conversation et respecter la place que l'on me donne. Je secouais la tête. "Non, vous avez raison. Ma présence ici n'était aucunement nécessaire et est plus un fardeau pour vous qu'autre chose. Je comprendrais Sire, si vous souhaitez me congédier."

Aedoth repris à son tour, précisant qu'il ne me congédierait pas, du moins dans l'instant. Son indulgence me touchait et je décidais d'être digne de cette gentillesse qu'il faisait à mon égard. Il m'intimait de me faire discrète et de ne prendre désormais la parole que si j'y étais invitée. Hochant la tête en signe de compréhension, je venais me mettre derrière lui, légèrement en retrait. Il retournait son attention sur le dragon rouge, dont j'ignorais toujours l'identité, et s'excusait pour mon comportement avant de me présenter à lui. Deux choses me dérangeaient. La première était que s'était moi qui avait outrepassé mon rôle. Aedoth n'aurait pas du en prendre la responsabilité. La seconde était qu'il m'avait appelée 'protégée'. Ainsi, malgré sa sévérité, il ne me tenait pas trop rigueur de l’événement et ne revenait pas sur sa volonté de me prendre sous son aile. Fixant le dragon rouge, je faisais moi aussi une révérence en signe de respect. Je ne me leurrais pas. Même sous les ordres du Second de Warfang, j'étais hiérarchiquement au plus bas, quelque soit la situation et, par conséquent, je devais le respect à tous.

Puis mon mentor repris la parole. Il appelait son interlocuteur 'Paladin', parlait d'un ordre auquel ce dernier appartenait, d'une opération ainsi que d'un conseil. J'enregistrais les informations, essayant de les compléter avec ce qui pouvait bien se dire dans les tavernes. Bien que cet ordre et ce Paladin m'étaient totalement inconnu, j'avais vaguement entendu parlé d'une opération. Comment appelait-elle déjà...? Vaïana ? Walhalla ? Qu'importe, je le saurais probablement plus tard. Je notais néanmoins que celle-ci avait due être couronnée de succès, ce qui pouvait expliquer la joie d'Aedoth et par conséquent, son indulgence envers moi.

Pour ma part, je restais légèrement derrière lui, immobile, écoute avec attention cet important échange, attentive à chaque détails mais aussi à ne plus gêner mon mentor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 22
Localisation : Warfang

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Mar 16 Oct - 20:33

La petite s'est donc prit une légère correction en plus de pouvoir rester, il tâchera de garder sa langue sur certaines choses qu'un enfant peut facilement répéter a tout et n'importe qui, bien que parfois ils sont difficile a croire c'est souvent eux qui dissent le plus souvent la vérité.
Pendant que le second rouspété sa protégée Drago montra de la patte trois dragons qui sortait une des caisse de la canonnière, l'ancien premier paladin lui fit signe de négation de la tête pour lui faire que cette caisse reste a bord des canonnière, son frère partit immédiatement corriger la situation pour les trois canonnière, les trois caisses restaient alors a bord.

— Je m’excuse pour le comportement de cette jeune dragonne. Son arrivée me permet tout de même de vous la présenter. Elle se nomme Akyria. Elle est ma protégée.

Drago plongea a nouveau dans le regard de Aedoth quand il s'exclama et qu'il lui apprit que c'était sa protégée, Drago avait plusieurs questions mais cela ne lui regardait clairement pas, il ce contenta de savoir juste de ce qu'il avait besoin.

— Paladin, si je vois les dragons de votre ordre ici, j’imagine que votre opération a réussi. J’espère que le Conseil ne vous a posé aucuns problèmes et qu’il n’y aura pas de séquelles. Qu’avez-vous exactement gagner là-bas ? Pas que des titres plus glorieux, j’ose espérer.

L'opération c'était pas aussi bien passé que l'aurait voulu Drago mais il y avait du bon au final si l'on oubli les six victimes ainsi que les centaines de blessés, peut-on appeler ça une réussite quand il y a autant de blessés ? Peut-on réellement appeler ça une réussite quand le peuple lui même vous ordonne d'abdiquer a la fin du conflit ? Il y avait du bien pour cette guerre mais malheureusement pas pour la suite si elle vint a ce terminer correctement.

"Nôtre but pour faire tomber le conseil a plutôt bien réussi et par chance manquait pas grand chose pour que l'ordre ou moi même tombe.
En le faisait tomber nous avons mit en place un gouvernement temporaire incluant des artisans, des gardes, des paladins ainsi que d'autre ouvriers, ils décident ensemble de l'avenir de la ville tendit qu'il me laisse le feu vert pour agir ici en tant que sentinelle et non paladin. Les dragiens ont décider de me remettre a ma place de jadis pour en terminer avec cette guerre ce qui me destitue de mon pouvoir de premier paladin pour m'en conférer de bien plus grands, mais tout ça n'est que temporaire, mon remplaçant et désormais mon frère Hydra et son remplaçant a lui est mon frère Ruby.
Et si il y aura des séquelles de graves séquelles pour certaines personnes malheureusement."


Le dragon rouge ce tourna vers l'une des canonnière et commença a avancer vers elle,il allât vers celle qui avait morflé sur l'avant durant leur vol au dessus de la forêt d'été.

"Venez j'ai quelques chose a vous demander..."


Le dragon rouge passa parmi ses frères d'arme en tapotant l'épaule de l'un d'eux, le paladin Agrion Aponir pour être plus précis, un de ses ancien élève, une époque qu'il ne regrette pas et qui lui manque bien que la guerre l'opposant a son frère n'était pas de tout repos, il garde un très bon souvenir du temps qu'il a consacré a ses deux élèves, les seuls qu'il a eu, Agrion Aponir ainsi que Shora Codor.
Il passa donc entre les paladins et gardes Warfangiens qui s'illustrés a travers leurs armures et leur envie de coopéré, il longea l'un des engin et arriva devant l'une des canonnière qui était salement endommagé sur la proue, traces de frottement, bouts tordus, plaques rayés et même noircit pour certaines, tout ceci n'était l'oeuvre que d'un seul crash, celui de la forêt d'été.
Le dragon rouge pas très souriant montra de la patte au second l'engin amoché et lui posa quelques questions.

"Durant nôtre voyage nous avons survolé une forêt... Comme le matériel n'a pas était entretenu depuis longtemps et j'en remercie le conseil pour ça vu que c'est eux qui étaient a la charge de l'entretient de ses machines, nous avons connu une avarie dans l'un des système interne permettant la portance de l'engin dans les airs, cette canonnière s'est donc écrasée dans la forêt et en voila le résulta...

Ruby ! Vient par-ici avec la carte ! Je vais leur montrer la route !"


Son frère arriva peu de temps après et tendit la carte a son frère rouge qui l'a prit aussitôt, le dragon rouge la déplia et la posa au sol en l'exposant a tout le monde, le dragon ce mit sur son genou pour s’abaisser puis attrapa une brindille qui traînait par là pour lui montré la trajectoire qu'il a effectué avec l'engin, il plaça le bâton sur la mer a l'ouest et glissa doucement sur la carte sans trop la toucher pour éviter de la faire bouger, il déplaça le bâton assez lentement pour que le second est le temps d'analyser ce qu'il voyait sur la carte, il finit par s'arrêté au dessus d'une forêt pour ensuite repartir vers Warfang pour s'arrêter, il fit demi tour et repartit sur la forêt pointé et tourna sa tête vers le second.

"Quand l'engin s'est écrasé ici dans cette forêt durant nôtre périple nous avons croisé un groupe local de dragons un peu hautain si je peut me permettre. Je ne sait pas si vous êtes au courant mais ce clan n'aime vraiment pas Warfang, dissent qu'il participe a cette guerre nananinanana... Ils m'ont mit en garde sur des idées possible de conquête après la guerre, qu'ils ont un clan assez fort pour rivaliser avec le votre ou le mien... Les avez déjà croisés...? Parce que diplomate il ne le sont pas et le courant passe déjà pas avec moi malgré leurs aide... C'est qui ces gens qui ce prennent pour les plus forts et qui sont incapable de réaliser que leur royaume est en danger ?! Vraiment sa me consterne encore de voir des gens aussi naïf et irresponsable que ça. Je remercie leur aide mais... Merde quoi... Parce qu'ils ont un accrochage avec vous il ne veulent pas ce battre a vos côté pour leur propre survie... Sa me désespère... Et encore j'ai du oublié des choses qui sait."


Le dragon après ce monologue replia la carte et la donna a Ruby qui repartit avec aussitôt sans rien dire n'y rien faire appart être le spectateur.
Le dragon ce releva avec le tissu en patte en soupirant, il regardait l'impact de la canonnière le temps que le second lui réponde si il avait des réponses. L'impact n'était pas très grave... Enfin c'était juste de l'acier et du bois ainsi qu'un peut de peinture finalement, pour lui c'était surtout l'équipage le plus important, c'est un soulagement de savoir qu'il y avait juste que des blessés mineurs.


Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall
Second de l'Alliance
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 22

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Dim 21 Oct - 1:00







Front Commun



Aedoth ne put longtemps garder le sourire confiant qu’il souhaitait de tout son cœur porter pour cette entrevue. Il s’attendait évidemment à des mauvaises nouvelles, ou en tout cas à discuter de sujets bien sombres, mais il ne s’y attendait pas si vite. Il était presque dégoûté que ces retrouvailles soient entachées de la sorte par tout le reste. Cette pression sur leurs épaules, cette vie qui continuait malgré toutes leurs actions. Parfois le Second rêvait de redevenir un enfant, où toutes les choses étaient linéaires, sans vrais soucis. La nostalgie s’empara de lui, mais il dût bien rapidement la chasser.

 
— Je suis navré d’entendre ceci, paladin. Mes prières vont aux victimes de cet événement et à leur famille. Dois-je donc vous appeler par votre nouveau titre ?
 
Laissant cette question en suspens, le paladin demandait au Second de le suivre. Ce dernier ne refusa bien évidemment pas. Tandis que Drago les conduisait, ce dernier frappa amicalement l’épaule de plusieurs des dragons en armure qu’il avait sous ses ordres. La camaraderie semblait être une valeur très importante chez l’ordre des paladins. Aedoth se demanda à quel point ils étaient soudés, et si tous se connaissaient. Jusqu’à quel point pouvait aller une telle unité ? Etait-ce un simple habillage ? Une illusion ? Ou était-ce bien réel ? Sûrement le Second lui demanderait plus de détails sur l’ordre que dirigeait Drago, mais ce n’était pas le moment. Il attendrait au moins d’avoir pu aider Drago avant de s’éparpiller sur un autre sujet sûrement long à développer pour le dragon rouge.
 
Ce dernier arrêta le groupe devant un de ces engins. Cela ranima d’ailleurs la curiosité du Second. De près, ces machines étaient encore plus impressionnantes. Le Second en profita d’ailleurs pour examiner tous les détails qu’il pouvait trouver : les différentes parties du véhicule, quels étaient les matériaux… Au final, il trouvait que ces engins ressemblaient vaguement à des bateaux, à peu de chose près que ces bateaux naviguaient dans les airs, et non dans la mer.
 
Aedoth remarqua bien vite le problème : la proue de l’engin semblait avoir pris quelques dégâts. Drago expliqua que les intempéries et un mauvais entretien de cet engin l’avait forcé à s’écraser dans une forêt. Il apporta une carte et montra l’emplacement exact. Bien sûr, n’importe quel dragon sachant lire une carte put reconnaître l’endroit désigné par Drago. De toute évidence, il s’était écrasé dans la Forêt d’Eté. Drago précisa que pendant cet accident, les paladins rencontrèrent un groupe véhément envers Warfang et le paladin demandait si par un quelconque hasard, Aedoth pouvait le connaître. Il semblait vraiment indigné des propos tenus par ce groupe. Le Second regardait l’engin en réfléchissant.
 
La Forêt d’Eté était une terre neutre, encore exempt de la guerre qui avait lieu. Peu de gens à part quelques nomades vivaient vraiment dans la forêt. A l’orée y avait-il quelques hommes-félins, sans doutes, mais pas bien plus. Qu’un groupe s’abrite là-bas ne semblait pas improbable. S’ils agissaient contre Warfang, un des principaux acteurs devait être warfangien d’origine. C’était en tout cas le plus logique. On ne peut pas haïr quelque chose sans en avoir fait partie. Ou alors on était sot. Sortant de ses réflexions, il fit un non de la tête au paladin.
 
— Malheureusement, il y a beaucoup de groupes qui décident de quitter Warfang pour servir leurs propres ambitions. Des mercenaires, quelques malfrats ou des mécontents du système. Peut-être qu’en étoffant un peu votre description je pourrais identifier des individus. Parlez-moi de ceux qui semblaient être les têtes de ce groupe.
 
Il se tourna ensuite vers Akyria, qui sans doutes écoutait et analysait chaque parole venant des deux dragons Aedoth ne remettait pas du tout en question ses capacités d’analyses qui étaient déjà bien aiguisées pour une dragonne de son âge.
 
— Et vous, Akyria ? Venant du milieu marchand, les ragots sur tout le continent vont bon train. Peut-être en sauriez-vous plus que moi sur ce groupe ?
 
Il laissa la question en suspens et restait à l’écoute des deux dragons qu’il avait avec lui.
 


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akyria

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 22
Localisation : En cours

Personnage RP
Faction :

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Mer 24 Oct - 8:23

Sagement placée derrière mon mentor, j'observais les scènes autour de nous mais avant tout les deux dragons qui discutaient. J'essayais de comprendre au mieux les tenants et les aboutissants de cet échange. Ainsi, j'apprenais que les récentes actions des dragons ici présents avaient comme objectif de faire tomber un certain conseil et cela semblait avoir porté ses fruits dans les grandes lignes, bien que la situation aurait pu être tout autre. Je regardais de nouveau les dragons autour de nous. Il me semblait peu. Etais-ce vraiment l'ensemble des troupes ? Je ne pus me poser d'avantage la question car Drago reprenait, expliquant le système temporaire que lui et les siens avaient mis en place. Des marchands et des soldats, essentiellement. J'étais déçue qu'il n'y ait pas quelques intellectuels mais je comprenais que cela ne devait pas être aussi simple que cela.

Soudainement, le dragon rouge nous dit qu'il avait quelque chose à nous demander. Le suivant, nous passions à côté de nombre de ses frères d'armes comme il les avait présentés jusqu'à arriver à ces incroyables bâtiments volants. Nous nous arrêtions devant l'un d'eux. Drago nous expliquait la cause des dégâts clairement visibles, nous montrait l'endroit exact du crash sur une carte : la forêt d'été et nous contait sa mésaventure avec un groupe de dragons ayant élu résidence dans la région boisé. Aedoth réfléchissait, émit plusieurs hypothèses et finissait par se tourner vers moi, me demandant mon avis. Cela me prenait de court. Je ne pensais pas qu'on me demanderait mon avis. Le dragon jaune me rassurait en mentionnant mes relations marchandes, ce qui expliquait en quoi mon opinion pouvait servir. Je me mettais à faire les cents pas. « La rencontre à eu lieu dans la forêt d'été. Le groupe fait preuve d'une hostilité évidente à l'encontre de Warfang puisqu'ils vont jusqu'à en parler à un groupe inconnu. Mais le fait d'en parler aussi ouvertement est un risque puisque si ils tombaient sur un dragon warfangien, la nouvelle d'un groupe hostile ferait que nous irions l'écraser. Sauf si on prend en compte que nous sommes en guerre et donc peu apte à aller stopper un groupe rebelle. Autre point à prendre en compte. La forêt d'été à beau être importante et dense, elle ne permet pas de cacher un groupe rivalisant avec la cité. On peut donc considérer que le fait que ce groupe parle aussi ouvertement de prendre le dessus peut être du bluff. D'un point de vue commerçant, je n'ai pas entendu parlé d'embrouilles sur les voies de commerces. Aussi on peut éliminer l'hypothèse de mercenaires attirés par la richesse. » Je réfléchissais à ce que je pourrais oublier avant de me tourner vers les deux dragons. « Mon avis est qu'il doit s'agir d'un groupe politiquement hostile à la cité. Leur troupe ne doit guère être si imposante que cela auquel cas ils auraient déjà tenté des actions armées. Le fait qu'il parle aussi ouvertement de leur haine peut avoir un double rôle. Le premier est que cela est dissuasif. En disant rivaliser avec Warfang, ils propagent l'idée d'un groupe important. Et cela dissuade de potentiels ennemis de s'en prendre à eux. De plus, cela à un effet d'embrigadement. Les dragons hostiles au système se trouvant encore dans la cité, en entendant parler d'un important groupe d'opposition, peuvent être susceptibles donc d'aller les rejoindre. Que le groupe soit imposant ou non n'y change rien. Le fait de ne pas être le seul dragon hostile galvanisera le groupe quand même. » Concluais-je avant de reprendre ma place derrière le Second.



Accès à la fiche :
http://spyrolair.forumactif.com/t763-akyria-l-orpheline-noire-a-l-ame-blanche#6053

Apparence blanche d'akyria
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 22
Localisation : Warfang

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Mer 31 Oct - 4:58





 Front Commun - Akyria et Aedoth

Abords de Warfang




— Je suis navré d’entendre ceci, paladin. Mes prières vont aux victimes de cet événement et à leur famille. Dois-je donc vous appeler par votre nouveau titre ?

Il en valait de soit bien évidement afin que les relations diplomatiques ce fassent dans le meilleur des respects et que tout aille pour le mieux, que l'une des partie respecte la position de l'autre et vise versa, qu'elle respecte son rang et son honneur, y compris son nom.
Mais de tout ça, le dragon rouge lui s'en moquait a partir du moment ou les premières formalités avaient étaient respectés, peu importe si il était par la suite tutoyer ou vouvoyer du moment qu'il appréciait la personne. Cependant il ne supportait pas une chose et cette chose était d'écorcher son nom de famille malgré que très peu de personne ne soit au courant voir pas du tout.
Ainsi le dragon rouge répondu au second de Warfang de la manière la plus brève que possible.

"Vous m'appelez comme vous le souhaitez même "Drago" m'ira amplement désormais."


— Et vous, Akyria ? Venant du milieu marchand, les ragots sur tout le continent vont bon train. Peut-être en sauriez-vous plus que moi sur ce groupe ?

Drago avait écouté attentivement les dires de Aedoth, ce dernier ne semblait pas vraiment être très heureux de l'avouer, cela semblait être un problème de plus... Du moins c'est ce que l'intonation de voix de ce dernier laissait penser ou alors tout ceci n'était que le fruit de l'imagination du dragon rouge, il demanda a sa "protégée" si il était au courant de quoi que ce soit...? Elle venait du milieux marchand et saurait de telles choses...? C'était une blague...? C'est alors que suite a la demande du second que la dragonne ce mit a... Faire des déductions plus ou moins rocambolesques ?
Drago était très très choqué, comment a cette âge savoir autant de chose... Lui qui avait mit des années a apprendre le monde politique, celle-ci savait déjà tout ça...? Ce n'était pas possible pour Drago, il prit assez mal le monologue de cette dernière et regarda d'un œil froid Aedoth durant tout le long de son histoire.
Il ne pouvait pas accepter qu'une dragonne aussi jeune connaisse autant de terme, autant sur la politique même si cela n'est qu'une histoire d'anarchiste planqués, savoir autant alors que elle était dans le monde marchand, même cette histoire de "je n'ai pas entendu parlé d'embrouilles sur les voies de commerces." allait trop loin pour le dragon rouge qui s'échauffait brièvement.
Puis elle finit alors, "enfin" s'écriait le dragon rouge dans ses pensés parce que sans vouloir la vexer, chose qu'il ne fit pas d'ailleurs, elle n'avait finalement pas répondu a la question de son mentor ou du moins elle avait pas répondu directement, préférant moultes mot pour dire "non".

Sur cela Drago ne fit aucune réflexion sur ce qu'elle venait de dire et répondu directement au second de ce qu'ils pensait être les chefs.

"Allez savoir si ce sont véritablement des leaders mais j'ai pu en compter au moins deux, plus leur guérilla derrière eux.
L'un est rouge et ressemble à peu près a votre légende Spyro. Plutôt... Il me ressemble un peu je trouve sous quelques traits notamment pour l'aspect blessure sur le visage, il a une cicatrice d'une griffure sur sa joue gauche... Sa m'y fait penser... Aucun mon dit leurs noms...

Le deuxième qui a priori aurait vu Aurore sous ses derniers jours ressemble a Volteer sous quelques traits pas véritablement bien évidement, écailles jaunes, cornes bleu tout ça...
Je ne sais pas si cela vous dit quelque ch..."


Soudainement un il y eu un boucan a niveau des soutes des engins, en concert de fracas métalliques pu ce faire entendre, Drago regarda dans leur direction il entendit dans la foulé que "tout allait bien", en réalité c'était l'un des Warfangien qui ne s'attendait probablement pas a porter une caisse très chargée... Un des paladin partit aussitôt l'aider.
Drago ce mit a partir devant les engins plus loin encore en direction de la mer a environ une trentaine de mètres plus loin, il ne voulait pas être interrompu par des bruits métalliques parfois durs a supporter d'autant plus que cela allait durer un moment vu qu'un camp allait être installer ici.
Juste avant de s'éloigner il fit paraître son envie de bouger au second le tout accompagné d'un mouvement de patte qui pointé la direction du sud, ou plutôt la mer quoi.

"Si vous le voulez bien éloignons nous d'ici, je ne veut pas discuter aussi proche de ce qui va être le concert le plus insupportable que cette région ait connu..."





Thèmes musicaux de Drago:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedoth Thunderwall
Second de l'Alliance
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 22

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   Lun 12 Nov - 18:43







Front Commun



Aedoth ne pensait pas être à nouveau surpris si rapidement par sa nouvelle protégée. Même si toutes ses assomptions n’étaient pas exactes voire fausses, elle avait un sens de l’analyse bien au-dessus de la moyenne pour quelqu’un de son âge. Elle était déjà capable à partir de quelques informations de tirer des conclusions.  Le Second était d’accord avec certains, et notamment le fait que ce groupe se proclame prêt à marcher sur Warfang pour surtout attirer les dragons cherchant à s’opposer à la cité, tout en trouvant un compromis pour ne pas forcément avoir à aller toquer à la porte de l’Empire. Même s’il ne sourit pas tandis qu’elle parlait, il n’en était pas moins satisfait intérieurement. Il devait tout de même la corriger sur certains points. Et puis, elle n'avait pas répondu à sa question.

 
— Ce sont des analyses précises, Akyria. Je l’apprécie. Toutefois, sachez que les dirigeants de la cité ne peuvent pas aller menacer des groupuscules de la sorte. Il faudrait éviter que Warfang prenne le titre d’une cité à l’armée oppressive. Si nous devions vraiment combattre un groupe, ce serait seulement sous la menace dudit groupe. Si nous devions vraiment nous intéresser à toutes les menaces contre la cité, nous perdions un temps précieux à traiter des affaires bien plus préoccupantes que quelques dragons en quête d’attention. De surcroit… même s’ils étaient capable de rivaliser avec les forces armées de Warfang, je pense qu’ils n’ont pas attaqué principalement parce qu’ils ne sont pas fous. Drago a clairement indiqué qu’ils participaient à la guerre. Il n’est pas dans leur intérêt que le continent meurt. Warfang étant une des plus puissantes forces du continent, s’en débarrasser serait tout simplement du suicide pour l’avenir.
 
Cette intervention faite, il se concentra à nouveau sur la nouvellement nommée Sentinelle. Suite à la demande du Second, peut-être que Drago pourrait l’éclairer davantage, et c’est ce qu’il fit en effet. Il parla de deux dragons qui semblaient s’imposer comme les figures dominantes du groupe. Le dragon rouge qu’il mentionnait ne lui disait pas grand-chose. Par contre, le dragon jaune… Il ne pouvait pas se tromper sur la description, et cela collait très bien.
 
Tandis qu’il méditait sur ces nouvelles informations, un vacarme soudain fit changer les plans de Drago, qui demanda de se diriger au sud, vers le Barrage. Aedoth acquiesça en silence et se tourna vers Akyria.
 
— Venez avec moi, se contenta-t-il d’ordonner et de partir à la suite de Drago en un claquement de cape.
 
Tandis qu’ils marchaient, le Second revint à la hauteur de la sentinelle.
 
— Le dragon jaune que vous avez mentionné s’appelle probablement Volt. Auriez-vous par hasard remarqué une jeune dragonne jaune parmi eux ? Peut-être se tenait-elle non loin du dragon de foudre. Dans tous les cas, j’ai déjà eu affaire avec l’un d’eux. Au Rivages du Dragon. J’ai moi-même essayé de converser avec eux, mais leur motivation pour Warfang est grande. Certains veulent simplement changer en externe les inégalités de Warfang, tandis que d’autres de leurs membres semblent profiter de cela pour déchainer leur rage sur la cité.  Je doute qu’ils soient une véritable menace pour Warfang. Toutefois, ils peuvent être dangereux, car je ne souhaite pas que ce groupe prenne trop d’importance et véhicule son message alors que nous avons besoin de l’unité, maintenant plus que jamais.
 
Il soupira et regarda à l’horizon.
 
— Vous disiez que l’un d’eux était à Aurore ? Qu’a-t-il pu vous en dire ?
 
Si la sentinelle avait besoin de revenir sur le sujet, il le ferait sûrement. Aedoth ne savait pas trop quoi en dire. Il ne pouvait rien y faire à part confirmer les dires de Drago et avouer qu’ils ne semblaient pas être les plus diplomates. Mais il y avait sûrement des sujets plus importants à traiter.
 


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Front commun [ Statut : Actif ] [PV: Akyria, Aedoth ] [Lieu : La terre sacré / Warfang ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» Quel est le statut des garde-cotes haitiennes?
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» [Événement commun] Infestation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: La Section RPG :: La Terre Sacrée :: Warfang-
Sauter vers: