AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.   Mer 12 Oct - 9:54


Empire des Ténèbres
Image entête

Tweïgel

Informations du personnage
Pouvoirs et capacités
Surnom(s): "Sorcière" (elle déteste ce surnom)...
Âge: Une petite trentaine d'années
Sexe: Féminin
Taille: Pas très grande, comparée à d'autres dragons, elle fait environ 2 mètres
Race du dragon: Dragonne d'ombre
Métier: Magicienne itinérante / Bibliothécaire a ses heures perdues
Element: Ombre
Pouvoir(s):

Cape d'ombres : Comme Cynder, elle peut se draper d'ombres et ainsi se téléporter à courte distance sous forme de fumée noire, et également flotter elle-même dans les airs.

Nécromancie : Son pouvoir  principal, qui a malheureusement participé à sa triste réputation. La nécromancie, comme le nom l'indique, est le contrôle des cadavres. Tweïgel peut donc, à sa guise (mais dans la mesure de ses forces bien sûr), invoquer des morts-vivants qui lui obéiront au doigt et à l'oeil : Soldats, punching ball, nounou, tout est plus drôle lorsqu'on peut faire ce qu'on veut ! Bien entendu, plus elle invoque de corps, plus cela lui demandera de puissance magique.

Furie :  (Furie) Pacte infernal : Vous remarquerez sûrement que cette dragonne ne se défait JAMAIS de son grimoire. Celui-ci est très important pour elle (voir histoire) et ne peut vivre sans. Malheureusement, cet artefact est aussi vital que dangereux... Pour elle. Ce grimoire est en quelques sorte, son réservoir magique : Son corps étant trop frêle pour contenir sa propre énergie magique, elle a été obligée de sceller une partie de son âme dans ce livre à l'aide d'un démon... Qui peut venir lui rendre visite lorsqu'il a faim. Elle doit lui transmettre régulièrement de l'énergie magique via son grimoire, sinon, le pentagramme de celui-ci se met à briller, et dans ce cas-là, il vaut mieux fuir. Ce démon, est plus impressionnant que réellement offensif : Il mettra en priorité la sécurité de sa gardienne plutôt que la mort de ses ennemis. Il n'aura aucun intérêt à attaquer gratuitement une personne, cela lui fera plus de mal que de bien, vu qu'il ne peut obtenir de l'énergie magique que par Tweïgel : Agresser d'autres personnes est donc inutile pour lui. Cependant, il peut la défendre. Le démon mesure environ cinq mètres de haut, à l'allure d'un squelette ou d'une armure spectrale enchaîné (ici www) et peut tout de même attaquer grâce à ses griffes et ses chaînes. L'intervention de ce pouvoir reste exceptionnel, et l'épuise aussi bien physiquement que psychiquement : Elle s'évanouit automatiquement après !
[/color]

Physique et mental

Apparence: Tweïgel est une petite dragonne aux écailles grises foncées, presque noires. D'étranges runes blanches sont marquées un peu partout sur son corps mais ne semblent pas être naturelles... C'est elle qui les dessine : Ainsi, elle a de petites pointes sous les yeux, plusieurs spirales sur les épaules et son flanc, ainsi qu'une marque plus grande et élaborée dans son dos, entre ses ailes (ici !). D'autres marques ornent ses cornes, pointues, qui sont au nombre de six, pointues et légèrement courbées vers le haut. Encore d'autres ornent son museau et son front. Ses yeux sont gris, toujours monochromes. Des cheveux blancs, presque argentés se trouvent sur sa tête, assez long, descendant entre son dos et se prolongeant sur sa queue, qui se finit par une petite touffe de poils de la même couleur. Comme tout dragon qui se respecte, Tweïgel a deux grandes ailes, à la membrane grise à l'intérieur, mais l'extérieur est noir. Des petits crochets, comme des griffes se trouvent à leur coude, comme les ailes de chauve-souris. Des écailles plus claires couvrent son poitrail et descendent sur son ventre. Vous aurez remarqué qu'absolument tout à propos de cette dragonne est monochrome, et elle ne porte jamais de vêtement de couleurs, tout simplement parce que notre petite dragonne est achromatique : Elle ne distingue pas les couleurs.

Comme dit avant, Tweïgel est LOIN d'être un gros gabarit : Petite, mince et frêle, elle n'est clairement pas taillée pour le combat. Cependant, elle dispose de griffes très grandes et acérées, et elle sait s'en servir malgré tout, comme ses crocs. Elle trimballe toujours avec elle un grimoire, gris, dont la couverture est orné d'un pentagramme violet, seule touche colorée sur elle.  (Ici !) Elle ne s'en sépare JAMAIS et devient très faible lorsque celui-ci est éloigné d'elle. En tant que nécromancienne, elle dégage une aura de magie noire très puissante, et peut mettre mal à l'aise les dragons trop sensibles à la magie...


Caractère: Concernant sa personnalité, Tweïgel est une dragonne assez... A part. Renfermée, réservée, silencieuse, ce ne sera sûrement pas le genre de personne vers laquelle vous voudriez aller : Froide et distante, elle n'est pourtant pas si méchante que ça quand on la connaît. Elle cherche à éviter le monde, agoraphobe sur les bords et surtout très asociale : Elle aime rester seule mains ne supporte pas d'être rejetée et isolée pour autant. Percez cette façade glaciale et peut-être réussirez-vous à vous faire une amie loyale et ouverte ? Elle aime lire, rester au calme, étudier la magie, regarder les étoiles, apprendre de nouvelles choses, mais au contraire, elle n'aime pas du tout le bruit, la lumière trop forte (ça lui donne une migraine horrible), les enfants bruyants, les gens inutilement trop gentils, les menteurs et les manipulateurs et encore pire, tout ce qui s'apparente au dessin ou à la peinture : Étant achromate, elle ne distingue aucune couleur, l'art est donc pour elle une véritable torture, et elle se sent encore plus différente lorsque les gens en parlent.

Concernant sa plus grande passion, la magie... Ceci la fascine depuis l'enfance. Mais quelque chose qu'elle admire encore plus et ce dont elle est curieuse est la mort : Qu'arrive-t-il après la vie ? Des milliers de questions qu'elle se pose depuis qu'elle s'est intéressée au sujet se sont transformée en une obsession destructrice, la menant sur une branche de magie noire : La nécromancie. Si vous voulez faire un dernier câlin à votre grand-mère, elle sera ravie de vous aider ! Mais apparemment, cette fascination morbide a également déteint sur son caractère...

Elle est aussi très attachée à l'apprentissage et au savoir : Depuis qu'elle est toute petite, elle dévorait déjà les livres de magie de chez elle, accumulant petit à petit des connaissances sur à peu près tout, même si elle est loin de savoir autant de choses que le Chroniqueur, elle demeure une dragonne cultivée. Elle aime donc lire, mais aussi l'histoire : Elle s'est donc naturellement intéressée aux draconique ancien qu'elle sait maintenant lire comme sa langue maternelle. Des fois, pour se moquer des gens ou s'exprimer toute seule sans que les autres comprennent, elle parle en ancien dragon... Ça l'amuse. Autre chose que vous risquerez de remarquer, il lui arrive de parler en rimes.

Passé du personnage

Histoire: Tweïgel est née dans une famille noble de Warfang, promise à un grand avenir. Ses parents l'aimaient énormément mais avec toutes leurs responsabilités, après les évènements avec Malefor, ils furent parmi ceux qui remirent la ville sur pieds, ne leur laissant guère de temps pour s'occuper de leur fille. Les domestiques, eux aussi, furent employés en tant qu'ouvriers sur les travaux de rénovations de la ville et finalement, ils décidèrent, lorsqu'elle fut en age de parler, d'engager un professeur particulier ou plutôt, un précepteur, afin de l'éduquer et d'en faire une noble dragonne cultivée et accomplie. Le professeur fut dévoué et honoré, commençant donc sa tâche : Il apprit à Tweïgel à lire, à écrire, compter, bref, s'occuper de tout ce qui est important pour une dragonne de son "rang". Ses parents se faisaient de plus en plus absents mais étaient toujours fiers de leur fille qui apprenait et étudiait déjà de longues heures durant.

Cependant, ce que ses parents ne savaient pas, c'est que ce fameux Précepteur n'avait rien d'un professeur. C'était un exilé, revenu à Warfang sous une couverture afin de pouvoir prendre un jeune dragon sous son aile et le former selon son bon vouloir. Il fit donc apprendre de terribles choses à la dragonne qui pensait que c'était le savoir normal qu'un citoyen devait connaître. Mais c'était tout le contraire. Un jour, vers les dix ans de Tweïgel, il lui demanda un devoir particulier : Rentrer dans la réserve de son père et chercher un parchemin à lui remettre. Docile, elle obtempéra : Elle trouva bien vite le parchemin dont parlait le vieux dragon. Lorsqu'elle le prit, elle ne put s'empêcher de le dérouler pour le lire... C'est alors qu'elle sentit ses pattes vibrer, et quelque chose traverser son corps entier, jusqu'au bout de sa queue. Elle remua vigoureusement la tête et referma le parchemin, l'amenant jusqu'à son professeur qui la félicita d'autant plus, avant de lui promettre une belle surprise.

Heureuse d'avoir pu accomplir un de ses devoirs aussi facilement, elle continua de travailler avec ardeur, lisant tout les ouvrages de magie qu'elle pouvait. Finalement, deux ans après d'intenses cours de magie qui finirent par la mener sur la voie des ombres, elle arriva a son "examen final". C'était le soir, et le vieux dragon s'approcha de son élève avec un sourire carnassier.

- Ma chère élève... Voici la dernière étape de ton cours.

Elle leva la tête, le regardant avec de grands yeux son prefesseur, qui s'approcha d'elle pour lui murmurer quelque chose. Il sortit une dague de dessous sa cape et la lui tendit, son affreux rictus ne quittant pas son visage*

- Tu as compris ?

Elle hocha la tête, puis sortit, la dague entre les pattes. Elle était comme un automate, l'esprit embrumé... Elle arriva dans la salle à manger, où ses parents se trouvaient et elle s'approcha d'eux, le regard vide de toutes émotions. Elle s'approcha d'eux, la lame d'argent de la dague brillant entre ses griffes.

- Ma chérie ? Qu'est-ce que c'est que ça ?

Sa mère était choquée, mais la jeune dragonne ne répondit pas... Tout du moins pas oralement. Elle s'approcha à nouveau et alla planter l'arme dans le poitrail de sa mère, le visage toujours inexpressif. Elle ne dit seulement qu'une phrase, d'une voix caverneuse et distante.

- Je veux un monde de ténèbres.

Son père la regarda, stupéfait, avant de grogner, la balayant d'un coup de queue. L'arme tomba au sol, tandis que la mère de Tweïgel s'effondra au sol, un trou béant dans le torse. Elle suffoquait et haletait, entrain d'agoniser, tandis que Tweïgel ricana, s'élevant dans les airs sans battre des ailes, comme portée par une force invisible.

- C'est étrange non ? Comment les corps sont si fragiles... Et si on pouvait... Les ramener à la vie ?

Elle s'approcha de son père en flottant, avec un grand sourire.

- On pourrait être tout les trois ensemble pour toujours ! Tu ne veux pas ça, papa ?

Sa seule réponse fut un grognement encore plus violent... Qui se finit avec une giclée de sang : Une tête de moins.

- Oh, dommage...

Elle tourna la tête pour voir son professeur qui se tenait derrière elle : C'était lui qui venait de faire ça. Elle fit une moue déçue alors qu'elle regagnait le sol.

- Tu peux toujours le rappeler. Essaie.

La dragonne noire se tourna vers le cadavre décapité de son père et se concentra... Celui-ci se leva, comme un pantin. Le professeur fit un sourire satisfait, puis, il décrocha une des torches qui étaient suspendues un peu partout dans la pièce, la tendant à Tweïgel.

- Maintenant, brûle tout ça... Moi avec.

Tweïgel ne dit rien de plus et répandit le feu, sortant du manoir qui se mit à brûler, avec tout ses habitants, ses domestiques... Elle regarda le spectacle, indifférente. Elle ne ressentait rien. Puis, elle disparut dans l'obscurité de la nuit.

****

Un bruissement dans les arbres, puis le silence. Elle tomba au sol, épuisée... Comment avait-elle fait ? Son esprit s'éclaircissait peu à peu. Mais elle n'arrivait pas à se souvenir. A ses côtés, un étrange livre, ornée d'un symbole en forme d'étoile. Elle le prit et l'ouvrit... Était-ce un des livres de chez elle qui avait été épargné par les flammes et qu'elle avait trainé jusqu'ici ? Lorsqu'elle fit basculer la couverture, une odeur de vieux livre l'entoura... Elle sourit mais son repos fut pour seulement quelques instants. A l'intérieur du livre figurait des dessins, accompagnés de texte en ancien draconique. Les dessins représentait des scènes familières... Pour finir avec une maison dévorée par les flammes. Elle grogna et referma le livre en le jetant au loin... Mais un grognement sinistre la fit sursauter.

- Ne rejette pas ton passé.

Sur ces mots, une lumière jaillit des pages du livre qui s'ouvrit par lui-même... Se matérialisant sous la forme d'un gigantesque démon enchaînée, des flammes bleues léchant le métal de ce qui ressemblait à une armure d'argent. Il se pencha, approchant son immense tête cornue jusqu'à la dragonne qui tremblait d'effroi.

- Q-Que.... ?

Le démon grogna puis se redressa avec un rire... Glacial.

- Tu devrais t'habituer, je serai ton compagnon à partir de maintenant. Je suis Thorn... Ton... Mh, démon.

Tweïgel ne comprenait rien... Elle va ramasser le livre, le démon bougeant en même temps, comme enraciné au grimoire.

- Mon démon ? Mais je fais quoi maintenant ?

Thorn ricana, non sans amusement.

- Aaah... Les mortels sont si amusants. Tu ne te souviens pas ?

Non... Elle ne se souvenait pas. Et avant qu'elle puisse penser à autre chose, elle sombra. Les jours, les semaines passèrent... Elle errait à travers la Terre des Dragons, sans but. Elle ne pouvait plus revenir chez elle, à Warfang, on la soupçonnait sûrement de tout ses vices. Elle continua donc son chemin jusqu'à des terres reculées qui recueillaient les dragons exilés. Elle les rejoignit, participant plus ou moins passivement à cette guerre... Elle tentait déjà de vivre avec ses propres démons... Ceux des autres viendront ensuite. Mais les nouvelles lui vinrent à propos d'un nouvel ennemi de la paix, le Damné, qui contrôlait les morts. C'est à savoir si sa fascination morbide la mènera jusque là.

Secret(s): -

Informations du joueur

Pseudonyme(s): Appelez-moi Firefly, ça devrait le faire !
Niveau RP: Je ne pense pas avoir de difficulté quelconque... A part peut-être si je n'ai pas d'inspiration ou de motivation, ce qui n'est pas le cas en ce moment !
Disponibilité: Au moins 6-7 !
Découverte du forum: Par partenariat ~
Avis sur le forum: J'aime déjà beaucoup ce forum ! La seule remarque que j'aurais à faire concerne le thème, mais sinon, il est super ! Good job !
Code réponse: Validé par Aedoth Thunderwall !

Code par ©Aedoth Thunderwall


Dernière édition par Tweïgel le Mer 12 Oct - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aedoth Thunderwall
Second de l'Alliance
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 22

Personnage RP
Faction : Alliance Du Sacré Alliance Du Sacré

MessageSujet: Re: Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.   Mer 12 Oct - 18:31

Salutations, et bienvenue sur notre forum !

Alors, je tiens déjà à dire que cette fiche est plutôt qualitative. Tout est longuement développé, l'histoire me permet de voir que tu as de l'imagination, tout en étant subtile. 

Maintenant, je ne veux pas un correctif, mais plutôt une précision quant au pouvoir. La Nécromancie est quasiment ton seul moyen magique de défense (en dehors des ombres que je considre plutôt comme un soutien / défense). Mais combien de cadavres peux-tu réanimer, en me donnant un chiffre approximatif ?


Que ma foudre éclaire les ténèbres !
Personnage complet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.   Mer 12 Oct - 20:56

Re-bonsoir du coup, et merci des gentils mots, ça me fait très plaisir ! (même si t'es raciste c: )

Concernant donc le nombre de cadavres qu'elle peut réanimer, cela ne dépassera JAMAIS 8 à la fois. A savoir que plus elle en invoque, plus son énergie se consomme rapidement. D'autant plus, elle n'est jamais sûre à 100% que ses morts lui obéissent plus leur nombre est grand. Egalement, ils sont bien loin d'être aussi résistant qu'un dragon vivant (ça serait over-cheaté) et sont bien plus faibles aux attaques de glace et de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Nightmare

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 21
Localisation : Inexistante

Personnage RP
Faction : Empire Noir Empire Noir

MessageSujet: Re: Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.   Lun 24 Oct - 16:56

Salut TweiTwei.
Je n'ai rien a dire sur ta fiche, Aedoth a déjà demandé ce que je voulait demander.
Bon RP, tu es validé!


A très "bientôt" petite nécromancienne~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tweïgel - You're not dead yet... But when you'll be, you will become my slave.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» pretty much dead already ◭◭ PHOENIX
» Bienvenue à Dead End.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Spyro's Lair :: Gestion RPG :: Fiches-
Sauter vers: